BIM or not BIM : HABX réinvente la conception et la commercialisation des nouveaux logements à partir des critères de chaque client. Unique au monde !

Constructeurs, attention à l’Ubérisation des métiers de la construction. Voici venir la start-up française HABX, qui a conçu une plateforme pour développer le logement sur-mesure en partant de tous les critères de la demande individuelle du client. Une révolution qui prend de l’ampleur avec HABX et son tour de table de 10 millions d’euros auprès d’Idinvest et de XAnge. Les investisseurs historiques, à l’image de NFU Digital, avec le soutien d’un Family office et de Jean-Pierre Rousseau, business angel, ont également participé à l’opération.La maquette numérique BIM a naturellement sa place mais le sujet concerne ici la démarche, pas les outils. Signé par Frenchweb !

Le marché
Créée en janvier 2016 par Benjamin Delaux, HABX a lancé un an plus tard, en janvier 2017, une plateforme qui permet aux acheteurs de personnaliser leur appartement avant la construction de l’immeuble. Pour ce faire, la start-up se charge de prendre en compte les capacités de production des promoteurs immobiliers pour y greffer les besoins des futurs propriétaires (lieu de travail, transports, espaces verts, loisirs, surface, budget…). Dans l’optique de créer «une relation win-win», la plateforme s’appuie sur trois algorithmes qui permettent de déterminer la meilleure localisation possible pour l’acheteur et de faire «matcher» ses attentes avec des programmes immobiliers disponibles. En Île-de-France par exemple, la plateforme met en perspective 40 milliards de combinaisons d’intermodalité des transports et 350 000 points d’intérêt urbains (loisirs, espaces verts…), de manière à trouver l’endroit idéal.

Cependant, HABX ne se contente pas de trouver le meilleur emplacement possible. La plateforme permet en effet aux ménages de définir eux-mêmes les caractéristiques et l’agencement de leur futur logement. Plutôt que d’imposer des critères qui ne conviennent pas à leurs besoins du quotidien, la start-up permet aux acheteurs de s’affranchir de ces contraintes pour concevoir un logement sur-mesure. «Jusqu’ici, presque tout était personnalisable, des baskets aux voitures, à l’exception des logements. Désormais, nous pouvons le faire grâce à la technologie de HABX», indique Benjamin Delaux, fondateur et président de la société.

A ce jour, HABX compte une vingtaine d’opérations actives en Île-de-France, dans la métropole bordelaise et dans l’agglomération toulousaine, qui représentent 1 200 logements. Une centaine de projets, devant aboutir à la construction de 6 000 logements, sont également en cours de développement avec plus de 70 opérateurs immobiliers. Ces derniers rémunèrent la start-up française une fois que le logement est vendu à leurs clients. «100 000 nouveaux logements représentent un point de PIB en France. De plus, le secteur de l’immobilier et de la construction représente 18% de l’activité économique. Dans ce contexte, le choc de la demande peut relancer la production de logements en France», explique Benjamin Delaux.

Les objectifs
Ce tour de table doit permettre à HABX d’améliorer la technologie utilisée pour sa plateforme et de renforcer ses effectifs. La société prévoit ainsi de passer de 44 salariés aujourd’hui à 80 collaborateurs fin 2018. En parallèle, la start-up entend s’étendre dans l’Hexagone pour être opérationnelle dans l’ensemble des métropoles françaises dès cette année, avant d’envisager une expansion internationale en 2019.

Source:

HABX lève 10 millions d’euros pour réinventer la conception et la commercialisation des nouveaux logements

HABX : les données clés
Fondateur : Benjamin Delaux
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : plateforme pour développer le logement sur-mesure
Effectifs : 44 collaborateurs
Financement : 10 millions d’euros en février 2018

Domoclick.com

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.