5 millions de rénovations en 5 ans : Un marché de 50 milliards et Le livre mode d’emploi qui va avec !

Sur l’objectif gouvernementale de rénover un million de logements par an et 5 millions d’ici 2017, la semaine est décisive : L’Elysée , qui s’est déjà réunit la semaine dernière n’a laissé rien entrevoir. Les pouvoirs publics butent sur le financement alors que les coûts de la construction ont bondi de + 40% en 5 ans et que les normes d’efficacité énergétique avec la RT2012 augmentent le coût/m2. Les enjeux sont pourtant collosaux : un marché de…50 milliards d’euros. Tout ce qu’il faut pour donner un coup de fouet au bâtiment qui licencie actuellement au point de mobiliser toute la profession. Le président de la FFB a lancé en février des manifestations « Trop c’est trop » tandis qu’hier , le président de la Capeb était reçu à l’Elysée. Il va falloir arbitrer avec nos ministres (Delphine Batho, Cécile Duflot) et faire preuve d’audace. La solution du dispositif repose sur cinq leviers : L’éco-prêt social, le programme « Habiter mieux » pour les ménages modestes, l’Eco-prêt PTZ, le crédit d’impôt et le nouveau « tiers financement » . Ce dernier dispositif pourraient prendre en charge les travaux par les organismes publics et privés en se remunérant pendant 6 ou 7 ans sur les économies ainsi obtenues. Comment mettre en place pareille machine ? Philippe Pelletier**, M. Bâtiment du Grenelle relève le défi dans une interview à La Tribune et Corinne Lepage préface le livre qu’on attendait : « 5 millions de logements à rénover en 5 ans » qui expose les 10 propositions*** très concrètes proposées par cinq professionnels de ce secteur, après une réflexion globale et non plus centrée sur un seul sujet : le challenge de la rénovation énergétique des bâtiments qui conditionne l’autre défi de la transition énergétique.

Cinq auteurs, 10 propositions, un marché de 50 milliards d'euros d'ici 2017: Joli Chantier !
L’avocat Philippe Pelletier, président du comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle de 2009 à 2012, vient de se voir confier par les ministres de l’Ecologie et du Logement la mise en musique d’une des promesses les plus ambitieuses du président de la République, réaffirmée lors de la Conférence environnementale des 14 et 15 septembre : la rénovation thermique d’un million de logements par an.

Son dernier chantier en tant que président du Plan Bâtiment Grenelle, un groupe de travail sur les financements innovants de l’efficacité énergétique, va sans nul doute se révéler utile à sa nouvelle mission. Philippe Pelletier, co-fondateur et associé du cabinet d’avocats Lefèvre, Pelletier & associés et spécialiste de longue date du bâtiment (président de l’Agence nationale de l’habitat, l’Anah, de 1998 à 2008), vient en effet d’être chargé par Delphine Batho et Cécile Duflot de piloter et mettre en œuvre le nouveau plan de performance thermique des logements. 
Celui-ci s’inscrit dans le vaste programme d’efficacité énergétique annoncé par François Hollande et Jean-Marc Ayrault à l’occasion de la Conférence environnementale des 14 et 15 septembre. Avec en ligne de mire un objectif ambitieux conforme à l’une des promesses de campagne du candidat Hollande, la rénovation chaque année d’un million de logements, dont, en priorité, ceux des ménages les plus précaires.

Les collectivités territoriales en première ligne

Conformément à la lettre de mission qu’il a reçue ce mercredi 19 septembre, le plan concerne à la fois les logements anciens et neufs, et devra tenir compte des enjeux sociaux. S’il s’agit à terme d’abaisser la facture des ménages précaires en renforçant l’isolation de leurs logements, il importe de trouver les modes de financements autorisant les investissements de départ. Le rôle des collectivités territoriales, et notamment des régions, est nettement affirmé dans cette lettre de mission, qu’il s’agisse d’évaluer les dispositifs existants, d’identifier les ménages les plus modestes ou d’organiser des guichets uniques à l’échelon régional. Mais c’est également dans les bonnes pratiques internationales qu’il faudra puiser l’inspiration. Outre un objectif de baisse de la facture française et de lutte contre la précarité énergétique, le gouvernement compte sur ce plan pour créer de l’emploi non délocalisable. Un objectif qui ne pourra être atteint qu’à condition que le secteur du BTP se mette en ordre de bataille.

Créer de l’emploi dans un secteur qui en aurait détruit 35.000 en 2012
Même si les choses ont progressé dans la foulée du Grenelle, les professionnels reconnaissent encore un déficit de compétences et en tous cas des modes de travail inadaptés à cette ambition, notamment l’habitude de travailler en silos, chaque corps de métier séparément des autres.Mais, comme cela se murmurait dans les coulisses de la Conférence environnementale la semaine dernière, le signal du million de logements à rénover est très bien accueilli par le secteur, qui annonce avoir perdu 35.000 emplois pour 2012, selon les déclarations du président de la Fédération française du bâtiment (FFB), Didier Ridoret.Souhaitons à Philippe Pelletier de faire mentir les Cassandre sceptiques devant un objectif deux fois plus élevé que celui du Grenelle, qui visait 400.000 rénovations à compter de 2013, et semblait déjà hors d’atteinte à certains observateurs.
Par Dominique Pialot, 19/09/2012 pour La Tribune**

** La Tribune du 19 septembre 2012 avec quatre commentaires de lecteurs :
http://www.latribune.fr/green-business/l-actualite/20120919trib000720292/renover-un-million-de-logements-par-an-le-m.-batiment-du-grenelle-releve-le-defi.html#bottom

Innovation a écrit le 19/09/2012 à 17:09 :
« Faire mentir les Cassandre sceptiques » : il faudrait quand même songer à réfléchir un peu. Un million de logements, même sur une base très optimiste de 20000 euros de travaux, ça fait 20 milliards supplémentaires de dépenses publiques. Il va falloir furieusement innover pour trouver les financements nécessaires (généralement, l’innovation en matière de dépenses publiques conduit aux désastres fiscaux ultérieurs).
Eco+ a répondu le 20/09/2012 à 00:32:
Sauf qu’il faut lire en détails les rapports avant d’émettre un jugement hâtif : il y a plus de 40% de logements neufs dans ce chiffre donc 400.000 donc non concernés et le financement n’est pas public mais majoritairement privé.

candide a écrit le 19/09/2012 à 16:21 :
connait-on le nombre de logement rénové par an actuellement?les chiffres sont-ils et seront-ils fiables?
titep a répondu le 20/09/2012 à 11:07:
Selon l’Ademe, il y aurait 150 000 logements entièrement rénovés du point de vue thermique par an. Le plan du gouvernement est de le multiplier par 4, ce qui est très ambitieux ! Pour ceux qui pensent que la facture sera réglée entièrement par l’Etat il se trompe, l’Etat n’interviendra qu’en partie, comme il le fait actuellement.

***LE LIVRE DEFI: 5 millions de logements à rénover en 5 ans
10 propositions techniques, financières, juridiques et filière pour réussir la transition énergétique

Les 10 propositions très concrètes proposées par des professionnels de ce secteur mènent une réflexion globale et non plus centrée sur un seul sujet : le challenge de la rénovation énergétique des bâtiments n’est peut-être pas si loin d’être relevé que ça…

5 millions de logements à rénover en 5 ans.
Un marché évalué à cinquante milliards d’euros. Des dizaines de milliers d’emplois, non délocalisables, à créer. Ces chiffres ne laissent personne indifférent, et la rénovation énergétique des bâtiments est sans aucun doute l’un des marchés les plus prometteurs de la décennie à venir.
Encore faut-il que certaines conditions soient réunies, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui. Car c’est un domaine complexe, où le jeu des acteurs, nombreux et aux intérêts divergents, peut bloquer complètement la situation. Les auteurs, chacun expert en leur domaine, après une rapide évaluation de l’environnement actuel, proposent des pistes concrètes pour réussir une véritable transition énergétique dans le secteur immobilier. Non seulement il apparaît que la mise en place d’innovations majeures est indispensable, mais il faut encore que celles-ci soient pensées en cohérence, dans un esprit systémique.
Propositions techniques, juridiques, financières, organisation de la filière… le livre propose un pacte gagnant-gagnant, qui profitera à tous.
Ce livre s’adresse à tous les acteurs de la filière :
les maîtres d’ouvrage : collectivités locales, entreprises, promoteurs,
les intervenants techniques : constructeurs, industriels, architectes, bureaux d’étude, banquiers, juristes, investisseurs,
ainsi qu’à tous ceux qui souhaitent découvrir un cas pratique de transition énergétique, pour en appréhender les démarches, et les transposer à d’autres domaines. Avec une préface de Corinne Lepage.

De l’urgence à l’action
-Volet technique : Innover dans les processus plus que dans les produits
-Volet financement : Coûts immédiats, économies de long terme : inventer une nouvelle transformation
-Volet juridique : Rendre lisible les engagements, stabiliser la réglementation
-Volet filière : De nouveaux acteurs pour de nouvelles missions
-Conclusion: 10 propositions pour rénover la filière.

Domoclick.com

A commander chez Eyrolles: 5 millions de logements à rénover en 5 ans:
http://www.eyrolles.com/BTP/Livre/5-millions-de-logements-a-renover-en-5-ans-9791091968003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.