Big Bang Bât : Le gouvernement présente son plan de 4 piliers pour la rénovation énergétique des bâtiments anti-froid et anti-trop-cher.

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

Autant le projet de loi ELAN (Evolution du logement, de l’aménagement et du numérique) déjà controversé par les architectes, a pour ambition de faciliter la construction de nouveaux logements et de protéger les plus fragiles, autant le Plan de rénovation énergétique , présenté aujourd’hui à Angers vise encore plus large et plus concrètement la filière du bâtiment et ses bénéficiaires. Premier aperçu selon Batiactu

Nicolas HULOT, ministre de la transition écologique et de la solidarité, ministre d’Etat.

Fonds de garantie pour les ménages précaires, fiabilisation du DPE, amélioration du RGE, signature unique commune aux rénovateurs, objectifs pour le tertiaire ou le parc public… Nicolas Hulot et Jacques Mézard ont dévoilé, ce jeudi 26 avril 2018, le contenu du vaste Plan de rénovation énergétique des bâtiments .

Il était attendu depuis plusieurs semaines, et c’est finalement à Angers que les ministres de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires ont présenté le Plan de rénovation énergétique des bâtiments. Une stratégie globale, issue de plus de trois mois de travail, comme l’explique Nicolas Hulot : « La concertation a permis de mobiliser tous les acteurs de la rénovation sur un objectif commun, la neutralité carbone en 2050, et de se fixer collectivement comme ambition la rénovation de 500.000 logements par an, dont la moitié occupée par des ménages aux revenus modestes ».

La première ambition sera donc, comme le gouvernement l’a toujours affichée, de lutter contre la précarité énergétique. Jacques Mézard confirme : « Notre priorité est de venir en aide aux plus fragiles face au froid. 14 % des Français ont froid dans leur logement. Le plan prévoit donc le déploiement d’une rénovation énergétique abordable qui ne laisse personne sur le bord du chemin ». La feuille de route repose donc sur quatre axes :

1/ Faire de la rénovation énergétique des bâtiments une priorité nationale avec des objectifs « précis, clairs et ambitieux » et un un objectif commun, la neutralité carbone en 2050;

2/ Massifier le nombre des opérations de rénovation thermique des logements en créant une signature commune, en rendant les parcours et les aides plus visibles et efficaces ;

3/ Accélérer le mouvement dans le parc tertiaire et en particulier dans le secteur public ; enfin,

4/ Renforcer la montée en compétence de la filière du bâtiment et soutenir l’innovation dont le numérique.

Au total, le Plan de rénovation, qui sera co-piloté par Alain Maugard (président de Qualibat) et Marjolaine Meynier-Millefert (députée de l’Isère), représentera environ 14 milliards d’euros de soutien public en investissements et en primes sur la durée du quiquennat (dont 4,8 Mrds € pour les bâtiments publics, 3 Mrds € pour le logement social et 1,2 Mrd € pour l’Anah), complétés par plus de 5 milliards d’euros de Certificats d’économies d’énergie directement utilisés pour financer les opérations.

Le plan en quelques objectifs chiffrés :

500.000 rénovations par an dont 100.000 de passoires thermiques du parc social
15 % d’économies d’énergie d’ici à 2023 pour le parc immobilier de l’Etat
2025 l’année d’éradication des épaves thermiques
2050 l’année où la France doit atteindre la neutralité carbone

Source : Batiactu , http://www.batiactu.fr/
avec le Ministère de la transition écologique et de la solidarité:
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/

Domoclick.com

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

One Comment

  1. Ce sont de très bonnes initiatives mais il y a également un réel problème au niveau des personnes à la rue, on ne peut laisser les personnes précaires vivre dans des conditions abominables mais ce n’est plus possible de voir des gens dehors, avec tous les terrains qu’il y a en France il est possible d’y installer des box de stockage et de les aménager, cela ne demande pas de gros financement, il faut juste la volonté de remonter notre pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *