Loi de transition énergétique, EnR et PPE: Ségolène Royal accélère sur la mise en oeuvre du solaire, la biomasse et la méthanisation.

Ségolène Royal a dévoilé les objectifs de trois types d’énergies renouvelables dans le cadre de la loi de transition énergétique, dont elle entend accélérer la mise en oeuvre. Ces objectifs figureront dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), un texte réglementaire déclinant par type d’énergie (solaire, la biomasse et la méthanisation) les orientations de la loi promulguée en août, et seront discutés le 19 novembre au sein d’un comité de suivi.

(PHOTO: Ségolène Royal remercie l’ensemble des porteurs de projets labellisés COP21)

A l’issue de la première PPE, qui couvrira les trois années allant de 2016 à 2018, la France vise une puissance installée de 24.000 mégawatts (MW) dans l’éolien terrestre et solaire, puis 36.000 à 43.000 MW en 2023, à la fin d’une deuxième PPE de cinq ans, contre 14.700 MW fin 2014.

Ces objectifs s’inscrivent dans la droite ligne du Grenelle de l’environnement, qui ambitionnait le développement de 19.000 MW d’éolien terrestre et de 5.400 MW de solaire à horizon 2020.Dans la PPE, la production de chaleur à partir de biomasse devrait atteindre 12.000 kilotonnes équivalent pétrole (ktep) en 2018, et 13.000 à 14.000 ktep en 2023.

Elle était de 10.700 ktep fin 2014. Enfin, 1,7 térawattheure (TWh) de biogaz devrait être injecté dans le réseau gazier en 2018, contre moins de 1 TWh fin 2014, un niveau qui montera jusqu’à 6 TWh cinq ans plus tard.

Un nouveau calendrier pour le solaire, la biomasse et la méthanisation

Ségolène Royal a en outre détaillé le calendrier des prochains appels d’offres pour plusieurs de ces énergies jusqu’en 2019, notamment le solaire, la biomasse, la méthanisation et les petites installations hydroélectriques, dans le cadre de procédures plus simples et moins longues.

« Les premiers éléments de la PPE, mis en consultation dès la semaine prochaine, donnent une visibilité de moyen terme à la plupart des filières renouvelables. Les professionnels saluent les objectifs proposés et les calendriers associés des appels d’offres réellement volontaristes », a réagi le Syndicat des énergies renouvelables dans un communiqué.

Pour ce qui est de l’éolien en mer, une filière émergente, le lancement d’un troisième appel d’offres est prévu au troisième trimestre 2017. Un calendrier « moins ambitieux », a regretté le SER.En tout, la loi de transition énergétique prévoit que les énergies renouvelables assurent 40% de la production électrique française en 2030.Ségolène Royal s’est également engagée, lors d’une conférence de presse, à accélérer la mise en oeuvre de la loi de transition énergétique avant l’ouverture de la conférence mondiale sur le climat le 30 novembre à Paris (COP21).

De prochains décrets d’application

Elle compte publier « dans les prochains jours » le décret d’application de la stratégie nationale bas carbone, qui vise à réduire l’empreinte carbone du pays en réduisant par quatre ses émissions de gaz à effet de serre (GES) à horizon 2050.Ce décret arrêtera les trois premiers « budgets carbone », c’est-à-dire les plafonds nationaux d’émissions de GES, pour les périodes 2015-2018, 2019-2023 et 2024-2028.

D’autres textes devraient être publiés avant la fin de l’année, notamment sur le financement participation des énergies renouvelables ou la gestion des concessions hydroélectriques. Selon Mme Royal, la France devrait répondre la semaine prochaine à la Commission européenne, qui lui a adressé fin octobre une mise en demeure pour ne pas avoir favorisé la concurrence dans l’attribution des concessions des grands barrages hydroélectriques, très majoritairement aux mains d’EDF.

Source : Batirama.com
http://www.batirama.com/

Le Ministère de de l’Ecologie et du Developpement durable :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/

Domoclick.com

Vous souhaitez rénover avec les aides de l’Etat ?

" target="_blank">

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.