Syndics et travaux: Plus de 50 % de copropriétaires se disent insatisfaits des syndics, manque de suivi et de réactivité en cause.

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

Plus de 4 000 copropriétaires ont participé au baromètre de satisfaction dont le CLCV** publie la 3e édition en partenariat avec Notre Temps. Cette étude révèle que Plus de 50 % de copropriétaires se dit insatisfaits des syndics, manque de suivi et de réactivité en cause. Un constat qui vient attiser le délicat problème des travaux de rénovation énergétique désormais obligatoires depuis le 1er janvier 2017 dans le cadre des travaux dits « embarqués » à l’occasion notamment du ravalement ou de la réfection de l’étanchéité. Présentation du baromètre et de professionnels de la rénovation, certifiés RGE.

Quelle est l’étendue de cette obligation ? Quel processus pour aboutir à l’engagement des travaux ? Comment mener à bien les différentes étapes permettant d’aboutir à la rénovation énergétique ? Faut-il opter pour un plan pluriannuel de travaux ? recourir ou non à une offre « tout intégrée »? Comment assurer la mise en concurrence ? Comment répartir les coûts des travaux entre les copropriétaires sachant que leurs lots ne sont pas raccordés au chauffage ? Voilà le lot de questions qui s’imposent aux syndics et aux décisionnaires que sont les conseils de copropriétés.

Enquete-syndic-copro

La publication du baromètre de satisfaction des copropriétaires envers leur syndic concerne 4 251 copropriétaires qui ont été interrogés courant octobre 2016 sur plusieurs sujets dont l’adaptation du monde de la copropriété face au numérique.

Moins d’un copropriétaire sur deux satisfait de son syndic

En 2014, le taux de satisfaction vis-à-vis des syndics était de 39 % alors qu’il était de 49 % en 2012, année de la 1ère édition de notre baromètre, soit une perte de confiance notable envers les syndics. Cette année, les copropriétaires semblent davantage satisfaits de leur gestionnaire, puisque le taux de satisfaction remonte à 47 %. Un résultat meilleur qu’en 2014, mais qui demeure insuffisant puisque moins d’un copropriétaire sur deux est satisfait de son syndic.

Par ailleurs, nous avons remarqué deux constantes dans toutes les éditions de notre baromètre : d’une part, l’appréciation des conseillers syndicaux (60 %) est toujours meilleure que celle des « simples » copropriétaires (39 %), d’autre part, les cabinets dits « indépendants » sont toujours plus appréciés que les grands groupes (respectivement 50 % et 43 %). Ce qui démontre des problèmes de communication des syndics et des pratiques de gestion ou managériales à revoir ou à améliorer. Or, le relationnel constitue l’un des points les plus importants pour les copropriétaires.

Les 3 « R » , Rigueur, réactivité et relationnel sont les 3 qualités que devrait avoir un syndic

Lorsque l’on demande à un copropriétaire quelle devrait être la qualité principale d’un syndic (en dehors de la compétence), la rigueur et la réactivité viennent en tête, avec 28 % des réponses. Le relationnel arrive après (22 %).

La copropriété face au numérique

53 % des copropriétaires envisagent de recourir à la convocation électronique de l’assemblée générale ou l’ont déjà fait. Sans surprise, les personnes âgées sont davantage réticentes. Concernant l’Extranet, 1 copropriété sur 3 n’en dispose pas en raison d’un défaut d’inscription, par le syndic, de la résolution y afférent en assemblée générale. Or, ce point devait être porté à l’ordre du jour avant le 1er janvier 2015…

Enfin, le CLCV a interrogé les copropriétaires sur une nouvelle offre commerciale : le « syndic en ligne », destiné aux petites copropriétés. Ici, les relations sont entièrement dématérialisées en échange d’honoraires inférieurs au prix du marché. Ce système séduit 30 % des copropriétaires, ce qui n’est pas négligeable, mais les conseillers syndicaux, habitués à être en relation constante avec le syndic, y sont assez réfractaires (seulement 23 % d’entre eux seraient prêts à passer le cap).

Domoclick.com avec l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV)

** CLCV:
La CLCV a élaboré un outil simple de diagnostic qui permet, en quelques clics, de savoir si votre copropriété est en bonne santé financière ou nécessite une attention particulière.
En réponse à 13 questions, vous obtenez un certain nombre de points sur 20. Plus votre « score » est élevé, plus le risque pour votre copropriété d’être en difficulté est important:

http://www.clcv.org/actualites/evaluez-l-etat-de-sante-de-votre-copropriete.html

Consulter des professionnels RGE pour une demande de devis gratuits:
https://www.domoclick.pro/index.php

Réglementation du FONDS TRAVAUX:
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N31340

** Résultats complets de l’étude CLCV:
http://www.clcv.org/images/CLCV/fichiers/coproprietaires/Barometre-satisfaction-syndics-janvier2017.pdf

Association syndicale de propriétaires (ASL ou AFUL):

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *