AFDEL: Le ministre Emmanuel Macron promet des mesures pour financer l’innovation en libérant 130 milliards d’euros.

Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a déclaré ce jeudi 4 février à l’AFDEL qu’il annoncerait « dans quelques semaines » des mesures destinées à financer plus facilement l’innovation, et notamment une sorte de fonds de pension alimenté par des assurances-vie. « On va (…) procéder à des aménagements, je les annoncerai dans quelques semaines, pour créer ce que j’ai appelé une espèce de fonds de pension à la française, c’est-à-dire utiliser de l’argent qu’il y a dans l’assurance-vie pour le remobiliser vers le financement des fonds propres, et en particulier de l’innovation et du capital », a expliqué le ministre. A l’occasion de ses 10 ans d’activité, l’AFDEL lance un concours de start-ups sponsorisé par les grands acteurs de l’industrie***.

L'AFDEL a invité E.MACRON pour une allocation d'ouverture à sa soirée du numérique
L’AFDEL a invité E.MACRON pour une allocation d’ouverture à sa soirée du numérique

« C’est environ 130 milliards d’euros que l’on peut ainsi redéployer sans tout révolutionner, mais en optimisant les contraintes communautaires qui nous sont données », a ajouté M. Macron, qui s’exprimait aux dix ans de l’Association** française des éditeurs de logiciels et solutions internet (AFDEL).
M. Macron avait déjà évoqué en novembre vouloir pousser de tels fonds dans le cadre de sa loi sur les « nouvelles opportunités économiques » (#Noé, ou Macron 2), qui ne sera finalement pas présentée comme telle.

Pour favoriser l’éclosion des start-ups, et surtout leur permettre de grandir, le ministre de l’Economie veut aussi « favoriser l’investissement des business angels », ces investisseurs qui accompagnent le développement des jeunes pousses.
« Dans notre pays, on le sait, on a une fiscalité, en particulier l’ISF (impôt sur la fortune, ndlr), qui pose un problème quand on est un business angel et qu’on veut réinvestir ce qu’on a pu gagner dans une aventure entrepreneuriale dans des start-ups, dans l’innovation. On va le simplifier, l’améliorer », a-t-il promis ce jeudi 4 février.


Evolution trimestrielle des montants levés et nombre d’opérations (en millions d’euros)

Emmanuel Macron veut également attirer les groupes de capital-risque, américains, chinois et israéliens notamment, et favoriser la cotation des entreprises innovantes sur EnterNext, la filiale de la Bourse paneuropéenne Euronext dédiée au financement et à la promotion des PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire).
Que ceux qui ont du succès « aillent se coter là, plutôt qu’au Nasdaq, et donc qu’on fasse tout pour les financer le plus rapidement possible pour qu’ils puissent aller se coter », a-t-il indiqué.

A l’occasion de ses 10 ans, , l’AFDEL lance un concours de startups doté de 15 000€

Il récompensera 3 lauréats dans les 3 catégories suivantes : Industrie du Futur, nouveaux usages numériques et services aux entreprises. Cette démarche est soutenue en particulier par Dassault Systèmes, Cegid, Oodrive, Microsoft France, de nombreux éditeurs membres[1] et les partenaires[2] historiques de l’Association. Une démarche qui s’inscrit dans la continuité du lancement de l’accélérateur de startups le 27 octobre dernier, le blender, pour accompagner et promouvoir les start ups françaises.

Participer au concours de l’AFDEL:
http://www.afdel.fr/fr/concours-blender-contest

*** Association française des éditeurs de logiciels et solutions internet (Afdel):
http://www.afdel.fr/

Domoclick.com avec l’AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.