French-Tech : Paris-Brest, championne des start-up, en passe de devancer Londres.

Brexit ou pas , french-basching ou pas , la French Tech poursuit sa route en force : 13 start-ups française ont levé 22 millions d’euros cette semaine. Avec une quarantaine d’incubateurs de start-up, dont le plus important d’Europe et bientôt du monde grâce à la StationF de Xavier Niel, Paris s’affirme comme un haut lieu d’attractivité pour les jeunes entreprises innovantes, au moins autant qu’à Londres. Une dynamique qui s’est imprégné sur tous les territoires. Au total 13 métropoles French Tech ont créé l’éco-système des start-ups dont la French-Tech Brest qui fête aujourd’hui son 1er anniversaire à bord du Pont-Aven de la Brittany Ferries. L’occasion de faire l’êtat des lieux de la dynamique French-Tech à Paris et de noter la liste des startups*** française !
french-tech

Témoin de cette explosion: « le Tremplin », dernier né de Paris&Co, l’agence de développement économique et d’innovation de Paris, un incubateur dédié aux start-up du secteur sportif dont les locaux sont situés au coeur du stade Jean Bouin (XVIe).

La vocation de Paris&Co** est « d’accompagner des start-ups, soit de jeunes entreprises innovantes, qui ont souvent moins de trois ans d’existence et vont essayer d’arriver sur le marché avec un nouveau produit, un nouveau service, une nouvelle façon de délivrer les choses (..) avec une façon intelligente, ingénieuse d’apporter du service », explique devant une classe de troisième Loïc Dosseur, le co-directeur général de l’association.
A l’image du Tremplin avec le sport, une soixantaine de lieux parisiens dédiés à l’innovation accueillent en effet jeudi et vendredi des rencontres entre quelque 3.500 collégiens et lycéens et des entrepreneurs et salariés d’entreprises innovantes. « Projetez-vous. Vous êtes vraiment dans un environnement très décalé », lance M. Dosseur aux collégiens.
« On a envie de transmettre, de faire savoir ce qu’on fait, l’aventure qu’on vit », explique François Decock, co-fondateur et directeur général d’Yppa, une start-up lancée en mai 2016 qui a développé une plateforme en ligne afin de diffuser des shows lumineux colorés via l’écran de son smartphone pour animer les tribunes des enceintes sportives.

La création de cet « environnement favorable » destiné à accélérer leur croissance a su séduire les entreprises innovantes dans le domaine du sport puisque « on a en moyenne huit fois plus de candidats que de places dans l’incubateur », précise Loïc Dosseur. « C’est comme les transports en Ile-de-France: on a beau investir, développer des moyens, c’est toujours saturé », ironise-t-il. Et cette attractivité ne se limite pas au stade Jean Bouin ni même aux 9 incubateurs, totalisant quelque 250 entreprises au total, de Paris&Co, mais englobe la capitale française dans son ensemble.

« Il n’y a pas que la Californie »

« Il n’y a pas que la Californie, il n’y a pas que la Silicon Valley pour faire émerger des start-ups, Paris est aujourd’hui dans le top trois mondial », détaille M. Dosseur. « Il y a une dynamique aujourd’hui à Paris qui est vraiment spectaculaire », estime Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie de Paris en charge du développement économique et de l’attractivité.
« On a ouvert le Cargo, cette année, qui est le plus gros incubateur d’Europe avec 15.000 mètres carrés et 50 start-ups hébergées », rappelle-t-il, avant de préciser que le poids lourd de Xavier Niel, la Station F et ses 34.000 mètres carrés situés dans l’ancienne halle Freyssinet (XIIIe) verra le jour l’an prochain. Et la ville lumière s’inscrit dans une logique « d’internationalisation », selon M. Missika.

« Un des objectifs que nous nous sommes fixé est d’avoir 30% de start-up d’origine étrangère dans nos incubateurs », dit-il, ce qui semble plutôt bien parti étant donné que la ville a déjà été approchée par certains mastodontes étrangers de l’incubation « B. Amsterdam », plus gros acteur de l’incubation à Amsterdam ou LabCentral », le plus important incubateur de biotechs à Boston. A tel point que la capitale française est en passe de concurrencer Londres sur ce terrain.

Avec un financement de création d’entreprises, le capital-risque, qui a atteint plus d’un milliard d’euros au premier semestre 2016, « on est juste derrière Londres en valeur absolue, en montant investi, mais on est passé devant Londres en nombre de start-ups financées », précise Loïc Dosseur.
Un rayonnement à mettre au crédit des nombreux atouts qu’offre la capitale française qui peut se targuer de posséder des laboratoires de recherche de réputation mondiale, d’être le plus gros centre universitaire d’Europe ou encore la première place européenne en termes de sièges sociaux de grandes entreprises. Selon M. Missika, « la création de l’écosystème avec les grands groupes est quelque chose qu’on a mieux réussi que Londres ».

Domoclick.com avec Juliette RABAT pour l’AFP
et Le Progrès de Cornouaille***

FrenchTech-Brest:

http://frenchtech-brestplus.bzh/la-french-tech-brest/
http://www.ticket-to-pitch.bzh/

Les 4 accélérateurs de la French-Tech :

Startups : Accélération !

** Paris&Co, Le Tremplin Paris :

Page d’accueil

** ANNUAIRE des startups françaises !
http://lespepitestech.com/?ref=lafrenchtech.com

*** Tous les journaux du groupe Publihebdos ,77 hebdos, 67 sites internet :
http://www.publihebdos.com/les-journaux

LE  PROGRAMMEA ROSCOFF :
 9h30 Checking et embarquement à bord du Pont Aven

LES WORKSHOPS
 12h15 -13h :
- « Gaming : quelles opportunités pour votre entreprise ? » – Elsa Charrier (Atlangames)
- « Breizh Amerika : comment utiliser ce dispositif pour booster l internationalisation des startups  » – Charles Kergaravat (Breizh Amerika)

14h – 14h45 : « DATAtourisme : une opportunité pour le développement de services touristiques innovants » – Pascale Vinot & Bruno Le Lan (Tourisme & Territoire / Office de Tourisme de la Baie de Morlaix)
14h45 – 15h30 : « Vis ma vie de VC’s » – Sébastien Le Corfec / Stéphane Lefèvre-Sauli / Florent de Kersauson (West Web Valley/ Breizh Up/ Nestadio Capital)

15h30 – 16h : 
- « Retour sur les 1 an de la french Tech Brest+ » – Frédéric Nicolas /
- « Startups : zoom sur le 222 Business Pool, votre futur levier de développement commercial  » – Stéphane Naudin (Le 222 Business Pool)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.