Autonomie et autoconsommation: Smartmagne, une commune du Cher va produire et consommer sa propre électricité dès 2018.

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

S’il s’agit d’énergie renouvelable et d’autonomie d’énergie, ça devient smart ! C’est pourquoi le projet de Marmagne qui allie panneaux solaires, gestion intelligente des consommations de courant et stockage grâce à des batteries s’appelle SmartMagne; logique et doublement intéressant. Pour les régions et leurs citoyens !!

Répartition des projets DIVD

La commune de Marmagne (Cher) veut produire et consommer sa propre électricité et a lancé mercredi 15 novembre un projet en ce sens qui allie panneaux solaires, gestion intelligente des consommations de courant et stockage grâce à des batteries.

« C’est une première en France, même s’il existe plusieurs projets d’autonomie d’énergie dans plusieurs régions. Baptisé SmartMagne, ce projet, porté par cette commune rurale et par Omexom, filiale du groupe Vinci, veut profiter des récentes évolutions de la réglementation française qui permet des projets d’autoconsommation collective d’électricité », expliquent les partenaires du projet dans un communiqué. L’objectif est d' »obtenir, à l’échelle d’un quartier, une adéquation entre la production d’énergie renouvelable et l’autoconsommation », opérationnelle « dès 2018 », ajoutent-ils.

Des panneaux solaires permettront de produire du courant pour alimenter neuf bâtiments publics de la commune, 78 points d’éclairages publics, ainsi qu’au moins 61 logements dans un premier temps. Une partie de l’électricité sera également injectée sur le réseau de distribution de courant.

Au total, 69% des besoins énergétiques publics seront couverts par l’autoconsommation de cette électricité produite localement.

Omexom a également prévu d’installer une capacité de stockage de courant de 100 kilowatts. Pour gérer l’ensemble du système, une « combinaison d’algorithmes » va pouvoir calculer « à tout moment les flux d’électricité entrants et sortants », détaillent les partenaires. La commune de quelque 2.000 habitants compte financer ce projet, un des premiers à utiliser les opportunités de la réglementation sur l’autoconsommation collective, par des fonds publics et privés, notamment des subventions, dont les montants n’ont pas été précisés.

Domoclick.com avec Sébastien BOZON pour l’AFP

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *