france

Si j’avais un marteau: Le témoignage édifiant d’un patron couvreur qui ne trouve pas de repreneur dans un marché de la rénovation en plein boum.

Ces entreprises qui n’arrivent pas à recruter… titre Le Courrier Picard du 16.12.2018. Derrière cette réalité, un témoignage poignant.Faute de pouvoir embaucher, Elie Decaix, artisan-couvreur à Saint-Just-en-Chaussée dans l’Oise préfère mettre la clé sous la porte.Une enquête édifiante qui dénonce le choc entre les professions du bâtiment qui peinent à recruter (dont les maçons, partout en France)et une demande en hausse dans un pays où 7 millions de logements énergivores sont à rénover et où la technicité des toitures photovoltaïques intégrés offrent une nouvelles attractivité. Portrait écrit par Pascal Mureau.

Dans la région, les établissements formant les couvreurs ne sont pas légion.… » Voir la suite...

Entretien avec un photographe: À la Mairie du XXe, le patrimoine abandonné revit en photographie avec Jonk.

Jusqu’au 26 février, la Mairie du XXe arrondissement à Paris accueille une exposition photo pas comme les autres : « Le monde perdu » . Jonk est un photographe vagabond, qui parcourt la France et l’Europe à la recherche de lieux abandonnés, afin de les immortaliser sur papier glacé. Agathe Lautréamont, pour l’Exponaute, a parlé avec lui: photographies, aventures et patrimoine…


Château, France, 2015 © Jonk Photography

Pourrais-tu nous présenter le principe de l’urbex ?

-L’urbex, pour « urban exploration » ou exploration urbaine en français, est un concept à la fois vague et vaste.… » Voir la suite...

CRISE FINANCIERE: La confiance des investisseurs européens et français est balayée mais les fondamentaux tiennent bon, selon une enquête Fidelity.

Malgré la crise de la dette des Etats, Fidelity publie les résultats de sa deuxième enquête annuelle sur la confiance des investisseurs européens et français, étude annuelle menée auprès de 12000 européens dans 14 pays.L’étude montre que, malgré la crise, certains fondamentaux n’ont pas été touchés. Christophe Gloser, Président de Fidelity en France, indique que « cette étude montre que les Européens gardent confiance en leurs partenaires financiers même si certains points de fragilisation apparaissent. Sur le voyant confiance – défiance, le curseur se déplace dans la mauvaise direction. Analyse et rédaction de Directgestion.com

En effet, l’enquête Fidelity dégage trois tendances positives:
– confirme la place privilégiée des banques en matière de distribution de produits financiers ;
-révèle que les investisseurs européens ont une bonne compréhension de la valeur du conseil en matière de placements et en sont majoritairement satisfaits ;
-indique que les investisseurs prêts à payer pour un conseil souhaitent avant tout que leurs intérêts patrimoniaux soient mieux servis et que les frais soient plus transparents.… » Voir la suite...