2/4 : Aidants / Aidé(e)s, Comment les aidants familiaux s’organisent pour se protéger de l’épuisement et concilier leur vie active ? Réponses au congrès Longevity le 8 octobre.

Le grand rassemblement gratuit Silver Eco des secteurs public et privé se tient le 8 Octobre 2019 à Ester Technopole à Limoges. Son but : toujours mieux servir les filières dédiées au vieillissement de la population, promouvoir le développement des échanges dans les territoires et travailler dans l’intérêt d’une construction inter-générationnelle du « BIEN VIEILLIR » alliant CONFIANCE, INNOVATION et BIENVEILLANCE. La suite de l’enquête de Domoclick.com sur les aidants , jour des 10 ans de la Journée des Aidants.

Prendre soin de sa santé

Beaucoup d’aidants négligent leur santé parce qu’ils donnent une priorité absolue à leur proche. La relation d’aide reste difficile à vivre au quotidien et conduire à l’isolement, mauvais pour la santé. Pour accompagner au mieux un proche en perte d’autonomie, il est donc important de préserver sa santé. Comment conserver de l’énergie et la santé dans la durée quand il est question d’accompagner une personne en perte d’autonomie ?

Il peut être opportun de parler de sa situation d’aidant au médecin traitant. Celui-ci peut prescrire un bilan de santé global et proposer un suivi régulier si nécessaire. Il pourra également donner des conseils pour aider dans l’accompagnement du proche. Échanger avec des personnes confrontées à une situation similaire peut être précieux, cela permet de partager des expériences communes, de ne pas rester seul face à ses interrogations ou ses doutes, mais aussi de bénéficier d’une écoute et mettre des mots sur ses difficultés ou encore de trouver des réponses pratiques à ses problèmes.

D’autant que la préservation de la santé des aidants est un sujet important de santé publique qui donne lieu à différentes initiatives de la part d’associations, de caisses de retraite, de mutuelles…On peut citer par exemple, les fiches conseils santé proposées par l’Association française des aidants*** pour tester sa santé et obtenir des conseils de prévention. Par ailleurs, l’association française des aidants  en partenariat avec la Mutualité Française a  mis en place une action de prévention et promotion de la santé « Aidant, votre santé, parlons-en ! » dans le cadre d’ateliers santé. On peut indiquer également l’action de prévention santé proposée par certaines caisses locales de la Mutualité Sociale Agricole. Elles ciblent les risques principaux liés à la situation d’aidant. Une consultation spécifique de l’aidant encadrée par des interventions psycho-éducatives de groupe est proposée.

Prendre du temps pour soi

Lorsque l’on accompagne un proche en perte d‘autonomie, se réserver des moments de pause est essentiel pour soi mais aussi pour son proche. En effet, se dégager du temps pour aller chez le médecin, chez le coiffeur ou voir des amis est important. Cela permet de souffler, se ressourcer et continuer à prendre soin de soi. C’est également important pour conserver de l’énergie et la santé dans la durée quand il est question d’accompagner une personne atteinte de maladie lentement évolutive.

Des solutions permettent de se faire remplacer auprès de son proche dans la journée ou sur quelques jours. Ces solutions sont également bénéfiques pour le proche en perte d’autonomie, à qui l’on propose un accompagnement adapté à sa situation. Elles permettent également un échange entre aidants et processionnels. Parmi ces aides, on peut citer notamment le portage des repas, les services d’aide à domicile et l’accueil de jour. Le portage de repas est souvent organisé par les CCAS (centres communaux d’action sociale).Le service d’aide à domicile intervient lui pour aider les personnes âgées à faire ce qu’elles n’ont plus les capacités de faire seules : s’habiller, faire les courses, préparer les repas.

Les aides à domicile peuvent aussi venir prendre le relais de l’aide apportée par les proches au quotidien. Enfin, grâce à l’accueil de jour, les personnes âgées qui vivent chez elles peuvent être accueillies une à plusieurs journées par semaine dans une structure proposant un accueil de jour. Fréquenter un accueil de jour permet de préserver son autonomie grâce aux activités adaptées et  retarder l’entrée en établissement. Ces temps passés hors du domicile contribuent également  à rompre l’isolement et à permettre aux proches de dégager du temps pour leurs propres occupations. C’est maintenir du lien social tant pour la personne aidée que pour son proche aidant.

Le droit au répit suffit-il à se protéger de l’épuisement ?

Afin de permettre aux proches aidants de prendre des temps de repos ou de dégager du temps, la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement instaure un droit au répit pour les proches aidants. Ce droit au répit pour les aidants naturels est possible quand les personnes aidées sont en situation de dépendance et bénéficient de l’Allocation personnalisée à l’Autonomie), prestation allouée sur critères de dépendance et de ressources. Les aidants doivent assurer une présence ou une aide indispensable au soutien à domicile de leur proche et qui ne peut être remplacés par un membre de leur entourage pour assurer cette aide.

Logo de l’Assocaition et collectif Je t’aide

Une demande doit être faite auprès du service APA (service dépendant du Conseil Général). L’équipe médico-sociale APA réalise d’abord l’évaluation à domicile. AU vu de cette évaluation, elle peut proposer au sein d’un plan d’aide APA le recours soit à l’accueil de jour, de nuit ou à l’hébergement temporaire en établissement ou encore à un relais à domicile. Le cas échéant, sous condition de ressources, une aide pour financer les solutions de relais est attribuée. Au vu de cette évaluation et de celle de la personne âgée, des attentes exprimées par chacun, l’équipe médico-sociale pourra dans d’autre cas proposer des formations, d’information, de soutien : associations, plateformes d’accompagnement et de répit, points d’informations locaux….

En effet, une centaine de plateformes d’accompagnement et de répit existent en France. Elles apportent un soutien aux proches aidants de personnes âgées en perte d’autonomie. Il est possible de les contacter directement pour obtenir des conseils et du soutien. D’une manière générale, elles proposent de l’information pour les proches, un soutien individuel ou en groupe, des solutions de répit afin de prévenir les risques d’épuisement et de diminuer le stress et l’anxiété des aidants. Ces plateformes peuvent proposer en outre des services diversifiés variant de l’une à l’autre : des sessions de formations, des aides à la recherche d’une structure médical (hébergement temporaire, accueil de jour), d es sorties culturelles ou conviviales pour aidants et aidés, des groupes d’échanges….

Béatrice Maillaisson pour Domoclick.com

*** Le Congrès LONGEVITY à Limoges*** sur la filière Silver Economie et les Révolutions des territoires
https://www.longevity-congres.com/limoges2019

Inscription à LONGEVITY:
https://longevity.till-innovation.fr/login
Le sujet précédent: 1/4 : Longevity, 11 millions d’aidants dont 7 millions qui s’ignorent, souvent précaires. Pourquoi ce statut pèse lourd en France ?

http://www.domoclick.com/securiser-l-autonomie/1-4-longevity11-millions-daidants-dont-7-millions-qui-signorent-souvent-precaires-pourquoi-ce-statut-pese-lourd-en-france/

** Dimanche 6 octobre: les 10 ans de la Journée des aidants:
https://www.lajourneedesaidants.fr/

Association jet’aide
https://www.associationjetaide.org/
Etudes et statistiques :
Etudes de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques)
www.drees.social-sante.gouv.fr
-Aider un proche : quels liens avec l’activité professionnelle ?, N°081 – décembre 2017
-Aider un proche âgé à domicile : la charge ressentie, N°799 – mars 2012
-Autres études :
Les proches aidants : une question sociétale, Accompagner pour préserver la santé (février 2016), étude menée par:
*** L’Association Française des Aidants – février 2016
https://www.aidants.fr/
-Dépendance : des besoins croissants, étude COMPAS – octobre 2012

Autres ressources :
Exemples de sites de plateformes de soutien et de répit
-Association française des Aidants
-La maison des Aidants, Association de la journée nationale des aidants, collectif je t’aide

Vidéo : Film sur les aidants, bande annonce :

Droit au répit :
« Aujourd’hui, je peux prendre du temps pour moi » : témoignage d’une aidante
Vidéo de l’interview de la présidente de l’Association française des aidants, Florence Leduc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.