Habitat et climat: Pourquoi l’association Jevotepourleclimat décide sa dissolution après les déclarations de l’OMS et la veille du sommet One Planet Summit ?

Quand on observe celles et ceux qui ont soutenu cette association depuis sa création en 2012 dont Jean Jouzel (GIEC), Michel Rocard (ancien Premier Ministre) et Cédric Villani (mathématicien,aujourd’hui député, chargé de la mission IA), on peut s’interroger sur l’impact des politiques entre chaque COP , toutes les conférences sur le climat dont le traité de Paris (COP21 en 2015). Le témoignage d’Antonin que je reproduis ici accompagne quatre faits marquants survenus en décembre qui annoncent vraisemblablement un sursaut salvateur: 1/ L’appel pour un pacte finance-climat européen suite à l’appel des 15000 scientifiques qui nous pressent de changer de cap pour lutter contre le déréglement climatique et la perte de biodiversité sur la Terre,

Le site Je vote pour le climat sera en ligne jusqu’au 30 décembre 2017

2/ L’alerte de la présidente de l’OMS, Maria NEIRA, sur les ravages sanitaires causés par la dégradation de l’air: 6,5 millions de morts prématurées par an dans le monde liées à l’air pollué, 3/ Enfin, l’annonce (hier) de Jean-Bernard Lévy, président d’EDF, qui frappe un grand coup avec le projet d’installation de 30 gigawatts… solaire et démontre ainsi son renoncement sur les 50% de production nucléaire dans le mix électrique en 2025, 4/ Autre engagement politique: le gouvernement indien (4éme pays le plus pollueur du monde) vient de lancer un véritable défi aux industriels : électrifier à 100 % le parc automobile d’ici à 2030. Et si les signataires de Jevotepourleclimat avaient appuyé sur les bons boutons d’allumage de ce nouveau moteur durable !

« Bonjour,
beau message, merci pour les rappels, entendu l’injonction à se remettre en question (…) Bon, j’espère que la déprime n’est pas trop forte. 
Il y a quelques années, je faisais énôrmément d’efforts pour réduire mon empreinte carbone, individuellement. Ça se voyait, j’en parlais, et j’étais relativement proactifs dans ma communication à ce sujet, c’était facile d’y faire référence dans la correspondance par courriel.
Et puis il y a eu d’autres priorités, notamment celles du monde qui nous entoure et qui s’il change, le fait sur un autre rythme. J’ai notamment essayé de me fondre dans la masse, j’ai même partagé la vie de personnes pour qui ce n’était pas la priorité…

Finalement cela m’a fait revoir mes propres ambitions pour être plus en accord avec mon entourage. C’était frustrant, mais si j’ai pu lâcher du lest sur certains points manifestement incompressibles, il y en a d’autres où je ne lâchais pas. Et puis le temps fait son œuvre, et ces esprits sont maintenant un peu plus concernés, ils y pensent, le déni est moins fort, la perception moins abstraite.

Nous ne sommes pas au bout du chemin, et il est important de se préserver pour continuer la route, tant pis si on n’a pas pu changer le monde en 22 COP.
Je pense au sommeil téta que l’humanité entière devait adopter en 22 jours pour espérer contrer « l’effacement absolu de toute vie »… c’est dans l’univers de la bande dessinée L’Incal (cf. planche 40 en pièce jointe du tome 5/6 – La cinquième essence : Galaxie qui songe – 1988 – Mœbius – Jodorowsky).
 Bon ressourcement avant la suite et encore merci ».
Antonin

« Il va falloir trouver un autre chemin pour que chacun d’entre nous accepte enfin d’assumer ses responsabilités en modifiant fortement son mode de vie » Jacques Boulan

L’Assemblée Générale de Je vote pour le climat ! a décidé le 24 novembre 2017 de sa dissolution.  La fin des activités de Je vote pour le Climat ! n’a pas été décidée parce que tout va pour le mieux, ni parce que les citoyens se sont mobilisés, ni parce que le gouvernement a mis en œuvre une politique ambitieuse, contraignante et équitable de lutte contre le changement climatique, ni parce que les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 5% par an, et pas plus parce qu’il s’est passé la même chose dans les autres pays du monde. Non, malheureusement, on observe rien de tout cela, sinon quelques signaux velléitaires (dont l’Accord de Paris sur le Climat, signé à l’issue de la COP 21, qui est non-contraignant) et quelques actions insuffisantes pour changer la tendance.

L’Assemblée Générale a mis fin aux actions de l’association parce qu’elle a fait le constat que celles-ci n’étaient pas efficaces. Vous comprendrez le pourquoi en lisant ci-dessous le compte-rendu d’activité 2016-2017. Il va falloir trouver un autre chemin pour que chacun d’entre nous prenne vraiment conscience du danger très proche que représente le dérèglement climatique et accepte enfin d’assumer ses responsabilités en modifiant fortement son mode de vie. Faute de quoi, la jeune génération, celle des enfants, sera confrontée demain à des catastrophes naturelles jamais vues et à leurs conséquences dramatiques. Elle le devra au manque de réaction, de prévoyance, de solidarité et de courage des générations précédentes, celles des parents et des grands-parents : les nôtres.


Même tardive, une réaction massive de l’Humanité rendra l’avenir moins pire.

Pour vous en convaincre, lisez le second texte ci-dessous qui présente quelques impacts attendus en fonction du nombre de degrés de réchauffement de l’atmosphère. Ce ne sont que des prévisions, mais celles qui ont été faites pour +1°C se sont vérifiées exactes. On a tous vu ça à la télé.
Pour contrer votre sentiment d’impuissance, lisez le troisième texte qui fait suite au second et qui propose quelques-unes des modifications que vous pouvez apporter à votre vie quotidienne, à vos déplacements, dans votre habitation, à votre vie au travail et à votre vie de citoyen (publié prochainement sur Domoclick.com). Cette dernière étant au moins aussi importante que les autres réunies. Cela fait beaucoup à lire. Courage et bonne chance !
Jacques Boulan, président de l’Association Jevotepourleclimat

Jérôme Robert
Secrétaire de l’Association Je vote pour le climat :

http://www.jevotepourleclimat.fr/fr/information/36779/ils-soutiennent

-Tech For Planet, le rassemblement des entrepreneurs et leaders qui innovent pour lutter contre le changement climatique, est organisé en marge du One Plant Summit:
https://paris.numa.co/agenda/evenement/tech-for-planet-1108

-Le nouveau plan SOLAIRE d’EDF:
Le groupe EDF se mobilise et lance le Plan Solaire pour développer 30 GW d’énergie solaire en France d’ici à 2035
Le 11 décembre 2017, lors d’une conférence de presse, Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d’EDF a annoncé le lancement du Plan Solaire du Groupe.
Entre 2020 et 2035, le groupe EDF, à travers sa filiale EDF Energies Nouvelles, a pour ambition de développer et construire 30 GW de solaire photovoltaïque en France, en complément de ses autres activités de développement des énergies renouvelables en France et à l’international. Ce volume représente quatre fois les capacités actuelles de production d’énergie solaire en France1.
Cette ambition est cohérente avec l’objectif gouvernemental de rééquilibrage du mix électrique français à travers le développement massif des renouvelables sur le territoire. Le Plan Solaire d’EDF devrait en outre permettre la création de plusieurs dizaines de milliers d’emplois en France en période de construction2.
Le groupe EDF mobilisera tous les moyens à sa disposition pour assurer ce rythme accéléré de développement :
> Identification et exploitation de terrains issus de son patrimoine foncier : terrains à proximité des centrales nucléaires, reconversion de friches industrielles ou de sites en démantèlement, développement du photovoltaïque flottant sur les sites hydrauliques ;
> Mise à disposition des ressources internes ;
> Mobilisation des partenaires industriels et financiers.
En parallèle, EDF coopérera avec les pouvoirs publics afin d’identifier les surfaces aptes à accueillir de nouvelles installations solaires photovoltaïques.
https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-engagements/innovation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.