Legrand fait la Une Economie du Point: Le géant discret de l’électrique, leader de la révolution de la maison connectée, défie les géants américains du numérique.

Legrand, cette multinationale centenaire est à la pointe de l’innovation. Son nouveau pari ? Devenir leader de la révolution de la maison connectée. Une très exaltante Enquête d’André Trentin pour Le Point qui a le grand mérite de mieux faire connaître une des entreprises française du CAC 40 aussi mal connue qu’Air Liquide alors que, chacune, a su se placer au top de son marché avec des innovations de rupture…à l’échelon mondial, au point de défier les GAFAM.

Tout ce qu’il faut pour s’intéresser à cette belle filière d’emplois et tirer un trait sur le french-bashing. Et changer enfin le point de vue des Français qui croient que les industries françaises déclinent sur l’échiquier international.

« A quelques coudées du centre-ville de Limoges (Nouvelle Aquitaine), la fabrique de porcelaine qui avait été édifiée en 1865 n’est plus là. Sur ses fondations, le long de l’avenue de Lattre-de-Tassigny, se trouve le siège ultramoderne de Legrand et, juste à côté, un superbe hall tout en bois où sont exposés les produits phares du groupe : interrupteurs, prises, onduleurs, disjoncteurs, etc. Bienvenue chez le numéro un mondial du matériel électrique basse tension.

Legrand, tout le monde connaît pour avoir acheté une prise électrique au moins une fois dans sa vie, mais peu de Français savent que c’est une des rares entreprises du CAC40 à être domiciliées en région avec Michelin à Clermont-Ferrand et Airbus à Toulouse. Legrand qui est resté rentable, même pendant la crise de 2008, aime à prospérer dans la plus grande discrétion. Au cours des des douze dernières années, l’action Legrand a progressé de 238% contre un repli de 7% pour l’indice CAC40.L’an dernier le bénéfice net a atteint 711 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros. Pour le roi de l’interrupteur , tout va très bien, merci !

Alors comment faire mieux ? C’est la question qui taraude Benoit Coquart (photo) , 44 ans, Essec, Sciences Po Paris. En février, après plus de vingt ans de maison il a repris le flambeau des mains de Gilles Schnepp qui s’est effacé après avoir été PDG pendant 11 ans ».

A lire dans Le Point n°2390 du jeudi 21 juin 2018:
https://journal.lepoint.fr/legrand-le-geant-discret-de-l-electrique-2228567

Legrand :
https://www.legrand.fr/

Domoclick.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.