Maintien à domicile et domotique pour tous: Pourquoi le client, l’électricien et l’architecte sont tous gagnant ?

Si la natalité se porte bien en France, l’hexagone entre pourtant dans le groupe des « pays en voie de vieillissement ». Les plus de 60 ans représentent 15 millions de personnes. En 2030, ils seront 20 millions et atteindront 24 millions en 2060. Ainsi, les seniors sont des consommateurs à soigner : ils assureront dès 2015, 54 % des dépenses de biens et services dont 64% pour la santé, 56% pour les dépenses d’assurance, 57% pour les loisirs et 58% pour les équipements de la maison dont le maintien à domicile représente la plus grande part parce qu’elle répond à une préoccupation majeure de la population et des collectivités locales. Ce sujet avec la domotique font l’objet d’une enquête approfondie du magazine L’Electricien+ dédié au smarthome et à l’électricité pour les intégrateurs domotique et installateurs électriques.

Un véritable marché pour la plupart des entreprises, la filière de la Silver économie est en plein essor, au point de dépasser les 130 milliards d’euros en France en 2020 , soit + 41% en seulement 7 ans.(Sources : INSEE, Etude leMarchéDesSeniors.com 2013). David LE SOUDER, éditorialiste à Smarthome / Electricien+ explique pourquoi la domotique peut faire partie intégrante de nos vies. Elle doit être présente en amont des chantiers immobiliers (construction et rénovation) afin de garantir à la fois un prix compétitif et une évolutivité maximale. Mais la domotique est aujourd’hui confrontée au manque de connaissances de nombre d’artisans, doublé de la nécessité pour eux de savoir vendre des technologies qui sortent des sentiers battus de leur métier d’origine.

EDITORIAL :
La domotique dès la conception !

Selon un sondage récent, 80 % des foyers interrogés disent connaître la domotique, mais ils ne savent pas ce que cela recouvre exactement. Automatiser des volets fait partie de la domotique, par exemple. Mais quand ils doivent remplacer ou rénover leur installation électrique, ils ne demandent que peu d’informations et l’électricien ne propose que peu d’innovations par crainte de s’engager dans un chantier complexe : devoir expliquer ce qu’est la domotique et en assurer la mise en œuvre. Pour autant, beaucoup d’intégrateurs créent leur société en espérant vivre de la programmation. Ils viennent de plus en plus de l’informatique et des télécoms et cherchent une reconversion. Mais nombreux sont ceux qui déchantent et doivent se consacrer à l’électricité classique. Les électriciens issus de l’automatisme s’en sortent beaucoup mieux.

Les chauffagistes ne sont pas plus informés sur les nouvelles technologies, et seul le thermostat permet le contrôle du chauffage. Avec la domotique, il en va tout autrement, car celle-ci propose de nombreuses solutions. De leur côté, les architectes sont assez peu au fait des progrès de la domotique. Le métier d’architecte est à la croisée des chemins. Il doit tout connaître sans être un spécialiste. Que ce soit le client, l’électricien ou l’architecte, tous doivent être assurés des capacités de la domotique et, surtout, être convaincus des bienfaits de ces technologies émergentes. Il faut rassurer pour que chacun puisse oser expérimenter. Car chacun, à son niveau, peine à s’investir par peur des problèmes potentiels qu’il ne saurait pas gérer.

Tous ces métiers doivent se parler, discuter, trouver des accords pour créer localement leur marché. Une fois que l’architecte est persuadé de la nécessité de la domotique, il convainc ses clients. L’électricien, lui, repère les besoins de ses clients et appelle un collègue domoticien. Ensemble, ils œuvrent au développement de leur structure et apportent une réelle valeur ajoutée. Pour ceux qui veulent se spécialiser dans le maintien à domicile, par exemple, le travail conjoint avec un ergothérapeute est primordial. Il faut que la domotique sorte des clichés de gadgets pour riches. Pour cela, elle doit être intégrée à la construction de la maison, et les professions qui concourent à son déploiement doivent travailler main dans la main.
David LE SOUDER

Sommaire de l’ELECTRICIEN+
-Ressources humaines, le capital humain, 1er levier de l’amélioration de la compétitivité des entreprises
-Bâtiment travail dissimulé : le BTP toujours champion
-Travail compte pénibilité : la fiche individuelle ne sera pas obligatoire
-Climat la loi de transition énergétique définitivement adoptée

-Patrick Liebus, Président de la Capeb et président d’European Builders Conféderation

-Dossier : Domotique et maintien à domicile

-La Lettre de la CSEEE rencontres croissance et technologie CSEEE

Sécurité l’avenir de la vidéosurveillance passe par l’IP
S2IcF Courant faible : Prise de pouls d’un domaine qui a du jus
-Thermostat connecté : une solution pour alléger la facture ?
-Aujourd’hui les objets connectés intègrent nos vies

Electriciens, reprenez confiance :
-L’économie d’énergie est un atout pour vous

-Etes-vous incollable sur les LED ?

Application Domotique : appartement en sous-traitance

-Journée des partenaires S2i courant Faible et Home cine’feel
-Foire de Paris la Fédération Française de domotique s’expose

– Innovations Domotique : le majord’home connecté de vity

-3 questions à Cédric Paga.

FEDERATION FRANCAISE DE LA DOMOTIQUE :
http://www.ffdomotique.org/

Silver Economy Expo : le Salon de l’économie du vieillissement à PARIS du 24 au 26 novembre
Assistez au rendez-vous 100% BtoB qui rassemble tous les acteurs de la Silver Economie.
http://www.silver-economy-expo.com/presentation-salon-economie-vieillissement/

http://www.salon-services-personne.com/visiteurs/maison-du-mieux-vivre.php

Vous souhaitez rénover avec les aides de l’ADEME ?

" target="_blank">

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.