Robot-parleur : Avec HomePod Apple présente son haut-parleur intelligent capable de répondre à vos ordres et de rivaliser avec Google ou Amazon.

Ne m’appelez pas Assistant domestique je suis la nouvelle interface homme/machine qui parle 50 langues. C’est la première fois depuis avril 2015 (la montre connectée Apple Watch), que le groupe Apple s’aventure sur une nouvelle catégorie de produits qui représentent 36 millions d’unités par an, rien qu’aux USA. En ouverture de la WWDC, sa grande conférence annuelle destinée aux développeurs, Apple a donc dévoilé lundi 5 juin son haut-parleur intelligent, baptisé « HomePod », capable de réagir à la voix pour diffuser de la musique, envoyer des SMS ou encore contrôler les appareils connectés de la maison. Assez intelligent pour rivaliser avec Amazon et Google. Et assurer ainsi les nouveaux relais de croissance que le marché attend, au-delà de l’iPhone. Reportage de l’AFP

HomePod-fff0b028d97b

Les experts de la Silicon Valley ont tout de suite flairé l’innovation Apple pour se démarquer de ses deux grands rivaux. « C’est malin de la part d’Apple de présenter le HomePod d’abord comme un appareil multiroom centré sur la musique et l’écoute, plutôt que comme un simple haut-parleur intelligent de plus », a souligné l’analyste Jan Dawson, du cabinet Jackdaw Research.

« Nous allons révolutionner la façon dont nous écoutons de la musique à la maison », prédit Tim Cook, son directeur général lors de cette grand messe des développeurs Apple. Près de 16 millions ! La marque assure ainsi que son enceinte offrira une qualité sonore nettement supérieure à celle des appareils de la gamme Echo d’Amazon et du GoogleHome, l’assistant à commande vocale du moteur de recherche. « Les gens vont être impressionnés », s’enthousiasme M. Cook, interrogé à l’issue de la présentation par Bloomberg Television.

Le HomePod coûtera 349 dollars (310€) contre 179$ pour Echo d’Amazon et 129$ pour le GoogleHome. Il sera disponible en décembre d’abord aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, avant le reste du monde, a détaillé l’un des responsables marketing d’Apple, Philip Schiller, lors de la conférence annuelle des développeurs organisée cette semaine près de San Francisco, en Californie.
« Nous pensons vraiment que cela va ouvrir une nouvelle dimension pour écouter de la musique chez soi », a déclaré le patron d’Apple Tim Cook.

HomePod, cylindre au design très épuré typique d’Apple, mesurant moins de 20 cm de haut, dispose de six micros pouvant réagir à la voix, grâce au système de commande vocale Siri, déjà présent sur d’autres appareils comme les iPhone ou les iPad. Cet appareil devrait « révolutionner la musique à domicile comme l’iPod a révolutionné la musique portable », a renchéri M. Schiller. Avec cette enceinte intelligente, Apple arrive sur le terrain de l’Echo d’Amazon, et de Google Home, pionniers sur le marché des hauts-parleurs intelligents contrôlés par la voix ; les assistants virtuels ou les robots-parleurs !!

Comme ses rivaux, le HomePod peut répondre aux questions en allant chercher sur internet ou encore contrôler les appareils connectés de la maison et comme eux il peut donner les dernières nouvelles, informer sur la météo ou la circulation. Pour se distinguer, Apple a donc mis l’accent sur la qualité du son et la musique. Le HomePod est directement relié à la plateforme de streaming Apple Music.

HomePod-b2b62d72a1a8bc

Selon Apple, il est aussi en mesure d’apprendre les goûts musicaux de son propriétaire pour lui faire découvrir d’autres artistes par exemple.
Sur le plan technique, le HomePod peut adapter la diffusion du son à la taille de la pièce pour améliorer le confort d’écoute, a encore expliqué Philip Schiller. »Apple a été obligé d’agir car ses concurrents sont déjà entrés dans les cuisines, les chambres et les salons des consommateurs avec leurs propres assistants virtuels », a commenté le cabinet Futuresource Consulting dans une note.

Les assistants vocaux feront bientôt partie du paysage des entreprises

Cortana, Alexa, Siri… Les interfaces vocales s’immiscent partout, des PC aux smartphones en passant par les objets connectés. Jusqu’à s’inviter dans l’univers professionnel selon l’enquête d’ Antoine Crochet- Damais- pour le JDN** Chez IBM, on en est sûr, le vocal va se démocratiser pour devenir une interface universelle d’accès aux applications au même titre que l’écran tactile ou le couple clavier-souris. « Tout passera bientôt par le vocal. Il va devenir possible de réaliser très facilement des commandes de produits vocalement, d’accéder aux informations ou de piloter des objets connectés par la voix. De même dans l’automobile… Et ce mouvement va aussi concerner la gestion des processus métier », martèle Jean-Philippe Desbiolles, vice-président Cognitive Solution au sein de l’activité Watson d’IBM. Les assistants vocaux intelligents (Alexa, Cortana, Siri…) deviendraient ainsi omniprésents, y compris à l’intérieur des entreprises.

Amazon domine le marché des hauts-parleurs connectés depuis le lancement d’Echo en 2014. Selon une étude récente du cabinet eMarketer, Echo représente 70,6% du marché aux Etats-Unis, contre 23,8% pour Google Home et 5,6% pour les autres, comme Lenovo, LG, Harman Kardon et Mattel.

Nouveau iOS 11, Mac, iPad: Un flots de nouveautés Apple dans le sillage d’HomePod

Cette annonce était la plus attendue de cette conférence mais Apple en a profité pour annoncer d’autres nouveautés, notamment une version améliorée du système d’exploitation Sierra, baptisé High Sierra, qui permet notamment de bloquer la lecture automatique des vidéos sur les sites internet ou d’éviter d’être poursuivi par des publicités quand on navigue de site en site. Apple a aussi dévoilé des versions plus puissantes d’iPad et d’ordinateurs portables ainsi qu’un ordinateur de bureau iMac Pro, le plus puissant jamais lancé par Apple, selon ses responsables.

La boutique d’applications AppStore a également été entièrement redessinée et le géant informatique a présenté la nouvelle version de son système d’exploitation mobile iOS, dont la version 11 va permettre notamment de gérer des dossiers ou de glisser-déposer des documents. Enfin, Apple a montré son ambition de se lancer sérieusement dans le monde la réalité augmentée, en lançant une plateforme pour développeurs qui leur permettra d’introduire de la réalité augmentée dans différentes applications.

Domoclick.com avec le correspondant de l’AFP à San Francisco

Présentation des produits Apple le 5 juin 2017:
https://www.apple.com/ios/ios-11-preview/

https://www.apple.com/homepod/

** JDN:
http://www.journaldunet.com/

3 Comments

  1. Interessant comme concept si en plus ca fait de l’ombre a google on sait a l’avance que google va venir avec une intelligence artificielle encore plus sophistique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.