Futurapolis du 16 -17.11 : Tous les grands enjeux de société, toutes les innovations d’ici 2030/2050 pointent à Toulouse. Toutes !

Attention chaud devant ! On a rarement vu la réunion d’autant de personnalités-phares débattrent sur les grands enjeux du futur et de l’innovation en deux jours (du 16 au 17 novembre). Le CES de Las Vegas (janvier 2019) et le salon Vivatechnology, en juin à Paris, restent centré sur les éco-sytèmes numérique alors que Futurapolis ambitionne de poser les bonnes questions et de voir largement tous les domaines: De l’Intelligence Artificielle, la Santé aux Smartcities. Avec comme dénominateur commun l’humain et son environnement !!Si tout le monde se demande de quoi sera fait demain,l’important est avant tout de poser les bonnes questions. Futurapolis perpétue son engagement et sonde l’avenir en direct de Toulouse. Pour sa septième édition, le rendez-vous de l’innovation de l’hebdomadaire Le Point réunit les innovateurs, chercheurs, artistes et entrepreneurs qui auscultent notre société et sculptent les décennies à venir. Des données personnelles à la santé, du sport à la mer, nos experts évoquent les sujets qui révèlent les enjeux du futur. Deux journées pour apprendre et s’interroger, mais également expérimenter physiquement les innovations de demain. Déjà dans les labos.

Vendredi 16 novembre: 9h30 – Rencontre avec Guillaume Faury, président d’Airbus Commercial Aircraft Cette rencontre aura lieu dans le Lab de Futurapolis.

10h – IA : demain, tous idiots ?
A ma droite, les « évangélistes digitaux » ou les nouveaux prédicateurs : on y est. C’est fait. Tout le monde va se faire disrupter. Il faut s’y préparer, s’adapter voire mourir pour certains secteurs économiques. A ma gauche, les humanistes sans la trans(e). Retrouver du bon sens, régulerlesmonstresdunumériqueetremettreaucœur l’humainet l’éthiquedenospréoccupations.Aumilieu,desscientifiques.Loindes débats éthiques et sociologiques, ils prennent l’intelligence artificielle et les algorithmes pour de simples outils, à même de faciliter la vie de nos concitoyens. Et des outils qui ont encore beaucoup de progrès à faire…Nos experts vous proposeront plusieurs visions du futur. Y a-t-il une voie entre Black Mirror et Les Bisounours ?
Avec Stéphane Mallard, évangéliste numérique, auteur du best-seller Disruption chez Dunod Tariq Krim, fondateur de Netvibes, l’un des pères du web français, critique des GAFA et des situations de monopole des grands acteurs de la Tech Chantal Genermont Laplantif, directrice du Numérique chez Enedis Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du Numérique Iva Stankovic, data scientist chez eSNCF

10h45 – Big Mother, la maison du futur nous veut-elle du bien ?
Depuis longtemps, on le sait, les murs ont des oreilles. Désormais ils ont aussi des yeux, une bouche, des capteurs, des synapses… Demain, la porte du garage discutera avec votre serrure connectée. De quoi parleront le compteur électrique, le four et la machine à café ? De vous, bien entendu.

11h45 – Le monde en 2040 selon Antoine Frérot
Ce sont les questions à un million, de celles qui définissent une époque : peut-on faire coïncider croissance économique et protection de l’environnement ? Comment répondre à notre voracité énergétique ? Comment nourrir neuf milliards d’êtres humains ? Comment s’attaquer à la problématique de la pollution de l’air, de l’eau et du sol ? Et qui de mieux que Veolia,un acteur majeur de la gestion des ressources-eau,énergie,déchets- pour expliquer sa vision des défis de notre époque, et sa façon d’anticiper les grandes questions de demain.
Antoine Frérot, PDG de Veolia

Faculté de Médecine
12h15 – Data : Les Maîtres de la donnée
Avec les scandales à répétition liés à la vie privée, la Data, terra incognita, fait désormais figure de Far West. Des pionniers, des bandits ou des chercheurs d’or attirés par ce nouvel Eldorado, qui prendra le pouvoir ? A moins qu’un nouveau shérif ne se dresse pour régler ce conflit qui se joue entre les citoyens et les géants du web, comme entre les Etats-Unis et l’Europe. Réseaux sociaux, navigation intelligente, éthique numérique… nos experts partagent leurs visions du futur de la donnée et nous expliquent comment reprendre la main.

Avec France Charruyer, avocate spécialiste de la donnée, David Lacombled, directeur de La Villa Numeris, laboratoire d’idées sur l’économie numérique. Il plaide pour la création d’une nouvelle citoyenneté numérique. Tristan Nitot, Fondateur de Mozilla Europe, VP Advocacy chez Qwant, François Nicolas, chief digital officer chez Guerbet, spécialiste mondial de produits de contraste et de solutions pour l’imagerie médicale, travaille sur la base de données de Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, Frédéric Burtz, directeur adjoint digital technologie et partenariats du groupe BPCE

14h – « Devenir l’Amazon de l’industrie » — mais où s’arrêtera Bernard Charlès ?
Mais que peut-il y avoir de comparable entre Amazon, géant américain de la distribution aux plus de cent milliards de dollars de chiffre d’affaires, et Dassault Systèmes, l’éditeur de logiciels français fondé par Marcel Dassault il y a près de 40 ans ? Peut-être une même volonté de devenir un acteur incontournable, une plateforme centrale de son secteur. Chez Dassault Systèmes, l’un des leaders mondiaux des logiciels de conception 3D, c’est la création d’une place de marché sur le modèle de celle d’Amazon, mais réservée aux ingénieurs spécialisés dans la 3D, qui a marqué les esprits au cours des derniers mois. Au vu des récents résultats du groupe, une question affleure : Dassault Systèmes est-il le futur géant hexagonal de l’industrie ?
Bernard Charlès, directeur général et vice-président du conseil d’administration de Dassault Systèmes, leader mondial dans le domaine des logiciels de conception 3D, qui compte aujourd’hui parmi les dix premiers éditeurs de logiciels au monde

15h15 – GreenTech : l’innovation peut-elle être verte ?

Peut-on vraiment ménager la chèvre – la défense de l’environnement – et le chou – les projets entrepreneuriaux ? Au carrefour de la transition écologique et de la révolution numérique, les acteurs de la GreenTech affirment que c’est tout à fait possible, et s’attaquent aux problématiques environnementales par le truchement de l’innovation. Alors, secteur révolutionnaire, ou énième écran de fumée ? Nos invités présenteront leurs différents projets, et tenteront de répondre à une accusation récurrente : la GreenTech est-elle un énième ersatz du greenwashing ?
Avec Stéphane Sarrade, directeur adjoint de l’innovation et du soutien nucléaire à la direction de l’énergie nucléaire du CEA Saclay. Spécialiste de la « chimie verte », il a publié « La Chimie d’une planète durable », en 2012, Frédéric Van Heems, directeur général Veolia Eau France, Morgane Barthod, diplômée de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, fondatrice de Météo*Swift. Ce projet vise à prédire l’électricité produite par les éoliennes. Elle fait partie des 10 meilleurs entrepreneurs de moins de 35 ans selon le MIT. Christophe Reinert, délégué à l’innovation chez EDF, directeur de projet au sein de la R&D, directeur du Innovation Hub

Samedi 17 novembre- Faculté de Médecine
14h45 – Des Pyramides et d’ailleurs : comment naissent les idées de génie ?
On dit qu’elle naît dans la tête des start-uppeurs, au coeur des incubateurs des arrondissements les plus branchés de France, dans ces tiers-lieux qui fleurent bon la décontraction apparente et l’açaï bowl. Pourtant, ce serait oublier que l’idée géniale germe bien souvent là où ne l’attend pas, et qu’elle porte sur des domaines parfois excentriques, bien souvent étonnants. Des pyramides d’Egypte à la critique même de l’innovation non durable, la « bonne idée » n’a pas attendu la start-up pour prospérer, et nos invités viendront à tour de rôle le prouver sur scène.

Avec Sébastien Procureur, ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale Paris et de l’université de Cambridge, responsable d’une équipe ayant construit des instruments permettant de réaliser les toutes premières muographies haute définition — à savoir, une imagerie révélant « l’intérieur » de certaines structures.
-Michaël Moisseeff, docteur en biotechnologie végétale, sculpteur d’arômes
-Mehdi Tayoubi, VP strategy chez Dassault Systèmes, codirecteur de la mission ScanPyramids
-Mickaël Tanter, co-inventeur de plusieurs innovations majeures dans le domaine de l’imagerie ultrasonore médicale telles que l’échographie ultrarapide, l’imagerie quantitative d’élasticité, l’imagerie fonctionnelle ultrasonore de l’activité cérébrale et enfin la microscopie par localisation ultrasonore. Mickaël Tanter est aussi le co-fondateur de plusieurs entreprises françaises issues de ses recherches (Supersonic Imagine, Cardiawave et Iconeus)
-Laetitia Vasseur, co-fondatrice de l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée), à l’origine d’une plainte contre Apple, accusé d’avoir ralenti ses téléphones de manière volontaire

Faculté de Médecine
15h45 – L’école de demain : nouvelles missions, nouveaux défis
Tout le XXème siècle a été traversé par la question de l’école unique. Et soyons clair : il n’y a aucune raison pour le débat s’achève en 2030 ou en 2040 ! A l’heure des grands défis de la transformation numérique, de la formation continue, de la revalorisation des formations pratiques, le système éducatif français est pointé du doigt. « A la traîne » si l’on en croit les comparaisons internationales ; «responsable du chômage» de masse pour certains ; « accélérateur des inégalités sociales » pour d’autres. L’école est constamment obligée de repenser ses enseignements, et ses publics, pour ne laisser personne de côté. Nos experts prennent le recul nécessaire pour nous emmener au fond de la classe : là où l’on voit le mieux le Grand Tableau. Au-delà de l’école, il sera question des grandes universités, des écoles de la deuxième chance et de tout le système éducatif français. Jacques Biot, ancien président de l’École polytechnique, défend une Université qui permet aux étudiants de trouver un emploi.

Avec Eric Charbonnier, statisticien au sein de la direction de l’éducation de l’OCDE, porte un regard global sur les différents systèmes d’éducation dans le monde et sur l’évolution de notre système éducatif
-Nathalie Mader, maître de conférences, conseillère régionale, présidente de l’Ecole de la Deuxième chance de Toulouse
16h30 – Projet 3IA : Les territoires à l’heure de l’intelligence artificielle
Son sobriquet, c’est ANITI. Un nom à jouer les gentils dans la Guerre des Etoiles… Artificial & Natural Intelligence Toulouse Institute est le projet transdisciplinaire porté par la Région Occitanie, l’Université Fédérale et la ville de Toulouse. Objectif : faire de Toulouse et son territoire l’un des grands pôles de compétitivité dédiés à l’IA. Et replacer la France en bonne position dans la course à l’innovation en matière d’intelligence artificielle. Première épreuve écrite réussie avec une candidature pré-validée. Reste à passer l’oral ! La région et la ville sont-elles bien placées parmi les candidates ? Quelles opportunités pour les chercheurs et les entreprises de la région ? Mais surtout est-ce que ce projet d’excellence interdisciplinaire , une des recommandations fortes du dernier rapport Villani, n’arrive pas trop tard ?
Avec Nadia Pellefigue, vice-présidente de la région Occitanie Philippe Raimbault, président de l’Université fédérale de Toulouse François Chollet, adjoint au maire de Toulouse, chargé des relations avec les Universités, l’enseignement supérieur et la recherche. Tariq Krim, fondateur de Netvibes.

Le programme complet de futurapolis à Toulouse :

https://www.futurapolis.com/wp-content/uploads/2018/10/DP_Futurapolis_2018.pdf

Domoclick.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.