Conscientes qu’elles ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le changement climatique, les collectivités locales du Parc naturel régional Périgord-Limousin sont engagées, en partenariat avec l’ADEME Nouvelle-Aquitaine, dans une démarche écologique et citoyenne. L’un des enjeux de l’Agence publique est d’intégrer au maximum la population comme partie prenante de l’engagement environnemental. Une dynamique accompagnée par les membres de l’Association Alder Climat-Energie** en Limousin (photo) qui a mobilisé les citoyens de Haute-Vienne dès les années 90. Reportage de l’Ademe***

De droite à gauche: Pierre Ruellet, Raphaël Candel-Escobar , président d’Alder et Michel Teissier , secrétaire de l’association

Le Parc naturel régional (PNR) Périgord-Limousin, l’un des 54 PNR de France, a fêté ses vingt ans en 2018, essentiellement rural composé de 74 communes. Depuis sa naissance, le parc est engagé dans des démarches énergie-climat pour promouvoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Une politique qui donne de bons résultats, en étroit partenariat avec les communautés de communes. Un des exemples le plus remarquable est le « Territoire à énergie positive » (TEPOS), dont l’objectif est d’avoir une production d’énergie renouvelable équivalente à la consommation du parc. Autre exemple : la Communauté de communes du pays de Nexon-Mont-de-Châlus qui a pour ambition de rendre son territoire excédentaire en énergie d’ici à 2050.

L’ADEME Nouvelle-Aquitaine accompagne les acteurs du PNR, grâce à son expertise et
son aide financière. « L’ADEME soutient en particulier la structure qui anime le territoire du PNR, aujourd’hui, sur des projets qui préfigurent les pratiques de demain. C’est le cas depuis la création du parc sur des sujets comme l’évolution des pratiques agricoles vers l’autonomie alimentaire, sur la rénovation énergétique des logements ou des bâtiments publics », raconte Cédric Sous, chargé de mission responsable de l’accompagnement des collectivités locales à l’ADEME Nouvelle-Aquitaine. 3,5 millions d’euros ont été consacrés à ces opérations ces dernières années.

DES SOLUTIONS INNOVANTES, TRANSPOSABLES ET ATTENDUES DANS UN TERRITOIRE QUI PRODUIT SEULEMENT 5% D’ENERGIE !

Les trois grands axes de travail de l’Agence sont la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Le PNR Périgord Limousin fait figure de pionnier sur ce troisième axe. En 2014, Rilhac-Lastours, commune limousine de 300 habitants, a érigé la première éolienne 100 % financée par des citoyens de France. Puis, en 2016, les citoyens de la commune ont lancé le projet Citoyenne solaire, qui a d’ores et déjà équipé des toitures de panneaux photovoltaïques dans dix communes. Rilhac-Lastours accueille également régulièrement des délégations qui souhaitent entendre son retour d’expérience. « En accompagnant les citoyens dans ces démarches, l’un de nos objectifs est d’éprouver des méthodes qui pourront être transmises et reprises par d’autres communes », explique Cédric Sous***. Il reste néanmoins du travail.

En France, les habitants des zones rurales sont encore très dépendants du fuel domestique et de la voiture individuelle. « La facture d’énergie du parc est d’environ 100 millions d’euros par an. Or seulement 5 % de l’énergie est produite localement, principalement le bois énergie, souligne Cédric Sous. Notre objectif est de relocaliser la facture énergétique, que les consommateurs locaux soient aussi les producteurs, grâce à la biomasse ou les sources d’électricité renouvelable. » dont dispose la région Nouvelle Aquitaine.

Vidéo : Le réseau de chaleur biomasse à Saint-Yrieix

Après CUSSAC (87) dans les années 2000 avec un réseau de chaleur bois, c’est à Saint-Yrieix-la-Perche, en Haute-Vienne, qu’un réseau de chaleur biomasse s’est développé pour contribuer à l’indépendance énergétique de cette ville moyenne. Les échanges entre la Ville et l’ADEME ont mené à de bonnes caractéristiques techniques du réseau de chaleur et l’équilibre économique du projet. L’ADEME, en Nouvelle-Aquitaine, encourage le développement des réseaux de chaleur issue d’énergies renouvelables, notamment dans les villes de 5 000 à 10 000 habitants. Saint-Yrieix en est une illustration.

EN LIMOUSIN ET EN DORDOGNE, LES COOPÉRATIVES CITOYENNES FONT LEUR CHEMIN

L’un des enjeux de l’ADEME est d’intégrer au maximum la population comme partie prenante de l’engagement environnemental. Après les projets d’énergies renouvelables comme l’éolienne citoyenne et la Citoyenne solaire****, l’ADEME se penche sur la question des déplacements individuels. De nombreux villages sont isolés et ne possèdent pas de système de transports en commun. La création de coopératives citoyennes de covoiturage et d’autopartage est donc essentielle pour réduire l’impact carbone des trajets et sortir certains habitants de leur isolement.

Domoclick.com avec l’Ademe

*** Plus d’infos en contactant à l’Ademe Limoges :
cedric.sous@ademe.fr

** L’association ALDER, Raphaël Candel-Escobar:
candel.escobar@gmail.com

**** La-citoyenne-solaire/
https://energie-partagee.org/projets/la-citoyenne-solaire/

A télécharger: N°276 • DU 13 SEPTEMBRE AU 26 SEPTEMBRE 2019
LE DOSSIER DE SEPTEMBRE DU MAGAZINE DE L’ADEME CONSACRÉ À LA MOBILITÉ DE DEMAIN
https://www.ademe.fr/actualites#actualite-327737