Les smartphones, ces coûteux téléphones multi-fonctions signes de reconnaissance des urbains connectés, sont en train d’évoluer vers des prix plus bas et les fabricants cherchent à en faire l’objet indispensable à tous les gestes du quotidien. C’est en tous cas la tendance forte du Congrès mondial de la téléphonie mobile (Mobile World Congress 2012*) qui a lieu cette semaine à Barcelone où plus de 1000 journalistes sont en alerte.Domoclick.com vous invite à voir GSMA Connected House MWC 2012, un aperç en vidéo de l’impact du mobile sur nos modes de vie « à la maison »


GSMA Connected House MWC 2012

« Le temps où seule une minorité de personnes utilisaient les services mobiles est bien fini », souligne le cabinet Forrester, alors que se tient à Barcelone le Congrès mondial de la téléphonie mobile, rendez-vous annuel du secteur. »Il pourrait y avoir 5 milliards d’accès mobile à internet en 2020″, renchérit l’équipementier Ericsson.

Ces objets communicants permettront dans l’avenir à tout un chacun d’échanger de l’argent, de surveiller sa santé, de s’informer, de travailler ou de se divertir. Les smartphones vont par exemple faciliter le shopping, 67% de leurs utilisateurs étant intéressés par le paiement via le mobile, selon une étude d’Ericsson réalisée auprès de 100.000 personnes dans plus de 40 pays.

Dans le domaine de la santé, les créateurs d’applications proposent, dans les pays développés, des services de surveillance pour les patients atteints de maladies chroniques.Pour les pays en développement, les services de « m-santé » doivent d’abord répondre à « des besoins basiques d’information, d’éducation et de compréhension », explique Arnauld Blondet, vice président de l’innovation pour l’Afrique et le Moyen-Orient chez France Télécom.

Cela consiste dans des services de prévention, d’authentification de médicaments, de diagnostic ou d’imagerie médicale, détaille le groupe.
Les fabricants de matériel comme de logiciels souhaitent en effet s’adresser à un public toujours plus large, que ce soit en termes de géographie mais aussi de générations.La marque suédoise Doro spécialisée dans les téléphones pour les seniors va ainsi lancer son premier smartphone dont l’usage est simplifié au maximum pour convenir à des personnes âgées qui n’ont pas forcément envie de prendre des cours d’informatique pour simplement téléphoner ou consulter des mails.

L’entreprise va également proposer une interface simplifiée que les personnes âgées pourront utiliser sur des tablettes, mais dont la gestion sera pilotée à distance, via internet, par un proche, un enfant ou un petit-enfant, qui pourra par exemple rajouter des photos directement dans le dossier consultable sur la tablette, ou modifier des paramètres pour en faciliter l’usage.

Au salon de Barcelone, au milieu de la collection printemps-automne-hiver des constructeurs composée de nombreux téléphones Android haut de gamme toujours plus rapides et puissants, on trouve aussi des modèles moins chers, qui visent de nouveaux marchés. « Les smartphones ne sont plus seulement des produits réservés à l’élite. Les constructeurs en construisent également pour le milieu et le bas de gamme car il y a clairement des opportunités de croissance dans ces catégories », souligne Ian Fogg du cabinet IHS Global Insight.

Un marché d’avenir, selon le cabinet Deloitte qui s’attend à ce que plus d’un demi-milliard de smartphones à bas prix (moins de 100 dollars) soient vendus d’ici fin 2012 « en réponse à la demande croissante de terminaux mobiles de base équipés de fonctions similaires à celles d’un ordinateur ».
Les ventes devraient « exploser dans les marchés émergents », où l’accès internet est restreint mais l’intérêt pour les services de communication et d’information est croissant, estime Deloitte.

* Mobile world congress, du 27 février au 1er mars:
http://www.mobileworldcongress.com/index.html

Domoclick.com avec l’AFP

Article précédentInterview Exclusive de F.Hollande : Les énergies renouvelables, un gisement considérable d’emplois.
Article suivantNewsring inaugure une série de débats des candidats à la Présidentielle avec D. Villepin
Jérome Robert
Ex concepteur-redacteur multimedia, Jerome ROBERT est co-fondateur du site Domoclick.com créé en 2000 à Albi (81000 FRANCE) sur l'innovation et la communication dans l'habitat. Il a co-écrit avec Laurent FABAS (ingénieur thermicien) le "Guide de la maison économe, la solution écologique" (Eyrolles pratique 2008) !