Après le passage de l’Alsace et de la Basse Normandie au tout numérique, certaines voix font état de dysfonctionnements importants. TVNT a interrogé le 21 avril , en exclusivité, Fayçal DAOUADJI, porte-parole de France Télé Numérique, pour en savoir plus sur les problèmes que peuvent rencontrer les téléspectateurs avec la TNT.

-TVNT, le site de la TNT: France Télé Numérique est un organisme public créé pour accompagner les français vers le passage à la télé tout numérique. Pouvez-vous nous donner plus de détails sur les moyens mis en œuvre sur le terrain ?

-Fayçal DAOUADJI, Porte-parole France Télé Numérique : Les moyens mis en œuvre sont aujourd’hui expérimentés sur le terrain, votés par le Parlement dans la loi du 17 décembre 2009 et financés par l’Etat et les chaînes de télévision nationales. Au-delà du dispositif d’aide financière et d’accompagnement humain mis en œuvre dans nos régions, le fondement principal des outils de France Télé Numérique consiste à accompagner tous les téléspectateurs pour une transition la plus sereine possible. Ainsi, la campagne d’information des collectivités territoriales, le centre d’appel, le site internet ou encore la tournée d’information de terrain ont clairement démontré en Alsace et Basse Normandie leur efficacité au bénéfice de tous les foyers.

-Quels sont les avantages du passage au tout numérique pour les foyers français ?

-FD: De manière immédiate, c’est plus de choix, avec plus de chaînes gratuites, sans abonnement, et d’une meilleure qualité d’image et de son. Pour la première fois, avec le câble, le satellite, l’adsl et l’antenne râteau, 100 % des téléspectateurs auront accès à leurs chaînes numériques gratuites. C’était hier un objectif, c’est désormais une réalité, région par région, d’ici à novembre 2011.
Plus tard, ce sera une extension de la Haute Définition, le développement de la radio numérique, de la télévision mobile personnelle et de l’internet haut débit mobile. L’extension de ces nouveaux usages est permise par le passage au tout numérique audiovisuel.

-Le passage à la télé tout numérique se déroule progressivement, région par région, depuis début 2009 et sera achevé sur l’ensemble du territoire français, fin 2011. Les 2 premières régions ont été l’Alsace, le 2 février 2010, puis la Basse Normandie le 9 mars 2010. Quel premier bilan peut-on dresser sur le déroulement de ces 2 premières phases ?

-FD: Le principal enseignement a été la sérénité des téléspectateurs durant le passage au tout numérique. Elle a été permise par tout le travail préparatoire mené en articulation entre France Télé Numérique et le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. Deuxième enseignement, l’accompagnement doit perdurer une quinzaine de jours après le passage d’une région pour donner à chaque téléspectateur ses réponses, notamment autour de la nécessaire remémorisation des chaînes. Enfin, dernier enseignement, le CSA veille, en temps réel, à la bonne synchronisation de tous les émetteurs entre eux.

Les chiffres les plus alarmistes font état de plus de 1 500 000 téléspectateurs qui ne recevront plus la télévision fin 2011 ? Qu’en sera-t-il réellement ?

-FD : Cette question a été traitée au Parlement et s’est conclu par la loi du 17 décembre 2009 relative à la lutte contre la fracture numérique. Cette loi a deux grands apports. Elle permet au CSA de doubler la puissance et d’améliorer la couverture en numérique hertzien de façon significative. Elle crée également un fonds d’aide complémentaire qui permet d’éviter toute fracture territoriale pour ceux qui ne sont pas couverts par un émetteur et une antenne râteau. Avec ces dispositifs, la réalité, telle qu’elle a été constatée et mesurée en Alsace et Basse Normandie est simple : 100 % des téléspectateurs de ces deux régions ont eu accès à leurs chaînes numériques gratuites. C’est une réalité qui se retrouvera dans toutes lés régions, quelque soit leurs caractéristiques et leur réalité géographique. Toute l’information publique pour les élus et les collectivités territoriales sera donnée au sein des commissions départementales réunissant le CSA, FTN, les Collectivités territoriales. Ces commissions, instaurées par la loi, permettront aux collectivités d’avoir toute l’information publique sur la couverture et sur le dispositif d’accompagnement. Désormais, l’ère de la crainte des téléspectateurs exclus de la télé numérique est définitivement révolue. La télé numérique pour tous est désormais une réalité tangible pour chaque région au moment de son passage au tout numérique audiovisuel.
Une seule règle, avec France Télé Numérique, tout le monde bénéficiera d’une information publique et non commerciale sur le passage au tout numérique, même pour les régions dont le passage est situé en 2011.

Source:
http://www.tvnt.net/le-site-de-la-tnt-217.html

Calendrier du passage à la TV tout numérique sur le site TVNT, le site de la TNT:
http://www.tvnt.net/dates-de-fin-de-l-analogique-361.html

Article précédentSSC: Tous les avantages de l’eau chaude combiné au chauffage solaire
Article suivantF-X Jeuland vous explique à la Foire de Paris: « La maison communicante » est une maison qui veille sur ses dépenses
Jérome Robert
Ex concepteur-redacteur multimedia, Jerome ROBERT est co-fondateur du site Domoclick.com créé en 2000 à Albi (81000 FRANCE) sur l'innovation et la communication dans l'habitat. Il a co-écrit avec Laurent FABAS (ingénieur thermicien) le "Guide de la maison économe, la solution écologique" (Eyrolles pratique 2008) !