La télévision prépare une mutation profonde: Quels nouveaux standards ? Quels nouveaux services ? Quelles possibilités ouvertes par la TV 3D, la TV connectée, la TV interactive ? L’institut Inria et le pôle de compétitivité Images & Réseaux à Rennes souhaitaient y répondre, hier le 17, et invitaient les industriels, PME innovantes et chercheurs, à venir échanger autour du thème de la télévision du futur. Tandis qu’à Montpellier, le même jour, s’achevait le plus grand rendez-vous Européen à vocation mondiale, le Digiworld organisé par l’IDATE, sur les terminaux connectés. Avant de publier l’interview d’Eric Bibollet, co-fondateur de WIZTIVI à Nantes, Domoclick.com présente les sujets de ces deux conférences de Rennes à Montpellier avec les résultats de l’ Observatoire TV connectée de CSA (Groupe Bolloré)– NPA intitulés « Les premières surprises de la TV connectée » parue le 8 Novembre qui révèlent 1/ Une proportion de foyers connectables proche de 50%…grâce aux consoles de jeu et 2/ l’intérêt confirmé pour près de 40% de foyers aujourd’hui non connectés.

Samsung est des fabricants de la télévision connectée au web

3D, interactive, connectée, mobile, HD… la télévision change. Ce sont autant de défis technologiques à résoudre que de nouvelles opportunités pour créer de nouveaux services, de nouveaux contenus et de nouveaux usages. 
Le centre Inria Rennes – Bretagne Atlantique s’associe donc au pôle de compétitivité Images & Réseaux, et organise le jeudi 17 novembre à Rennes, une rencontre Inria Industrie autour du thème de la télévision du futur.Prospective « marché », normalisation, interactivité, nouveaux services, tests d’usages, acceptabilité,… cette journée sera riche en témoignages et retours d’expérience. 
Plus d’une vingtaine de démonstrations de technologies et d’applications innovantes sur la télévision du futur, réunies dans un showroom, seront présentées par des équipes de recherche Inria et par leurs partenaires techonologiques : start-up Inria, PME et grands groupes.
Au cours de cette journée, vous aurez l’occasion de rencontrer de nombreux professionnels du domaine, d’échanger sur le thème de la télévision du futur et de faire émerger de nouveaux projets de collaboration et de transfert de technologies.
Les rencontres Inria Industrie existent depuis 1994 : cet évènement national offre un lieu d’échange aux industriels et aux chercheurs.
Leurs objectifs : raccourcir le délai de transfert technologique.
Depuis 2009, Inria s’est rapproché davantage des pôles de compétitivité en régions en s’appuyant sur ses huit centres de recherche implantés dans l’hexagone. Par Marie Varandat pour l’INRA- 27/09/2011

Les contenus non linéaires et l’accès aux programmes télévisés sont les principaux moteurs de croissance selon l’étude de l’IDATE.

La plupart des grandes chaînes de télévision diffusent déjà depuis longtemps des contenus en direct pour PC et téléphones mobiles. Or les stratégies multi-écrans semblent pour le moment avoir répondu plus à une logique de service minimum qu’à une réelle volonté de conquête de parts de marchés de la part des opérateurs… enfin jusqu’à récemment.

Cette présence permet aux chaînes TV et aux opérateurs d’entretenir leurs relations avec leurs téléspectateurs où qu’ils se trouvent et de leur fournir un service pratique qui contribue accessoirement à renforcer leur image de marque. Malgré cela, la consommation de données mobiles ne semble pas révéler un intérêt majeur pour les contenus en direct (à l’exception des émissions sportives), ni même, pour l’heure, une consommation cohérente et généralisée de contenus TV de la part des abonnés mobiles. Qui plus est, la majeure partie de la consommation de vidéos sur le Web semble se concentrer sur les services de TV de rattrapage ou de vidéo à la demande (VoD) plutôt que sur les programmes en direct.

Evolution mondiale des terminaux connectés d'ici 2015 , selon Digital Home Market Database, IDATE, September 2011

Toutefois, la présence des chaînes TV sur d’autres écrans que le téléviseur se limite rarement à une simple transposition de leurs émissions en direct. Ces émissions sont en effet généralement associées à d’autres contenus et services (TV de rattrapage, VoD, jeux, contenus bonus liés aux programmes, réseaux sociaux, etc.). Bien que les émissions en direct ne soient pas les contenus les plus consommés sur les portails des chaînes, elles peuvent néanmoins avoir un impact majeur sur leur attrait et image auprès du public, ce qui en fait un élément essentiel de leur offre.
Dans ce contexte, les tablettes et les consoles de jeu jouent assurément un rôle de niche. A l’exception des services d’opérateurs, qui exploitent les consoles comme une alternative aux décodeurs classiques pour cibler un nouveau public, les consoles de jeu sont de plus en plus fréquemment utilisées comme des téléviseurs connectés. Le principal avantage de cette solution est plus étroitement lié à la teneur des autres contenus et services disponibles sur ces appareils qu’aux contenus TV classiques en soi. Tant que les téléviseurs connectés n’auront pas investi la majeure partie des foyers, les consoles de jeux demeureront le moyen le plus courant de connecter un téléviseur à la Toile.

En ce qui concerne les tablettes, bien que celles-ci constituent une alternative attrayante à la télévision (plus grandes qu’un smartphone, plus portables qu’un PC), elles sont également souvent perçues comme un outil prometteur pour commander les téléviseurs connectés, voire même, un jour, la maison toute entière. Dans les deux cas, l’enjeu n’est pas tant d’inciter l’utilisation de l’appareil en vue de la consommation de contenus en direct, mais plutôt de l’employer comme vecteur d’accès à la TV connectée dans les foyers sous forme de récepteur et de télécommande sophistiquée.

DIGIWORLD à Montpellier:
http://www.digiworldsummit.com/2011/pages/?all=accueil&idl=21

Domoclick.com

La télé du futur se dessine à Montpellier » par Le Midi Libre du 16 Novembre 2011
A la question Quelles innovations devraient apparaître dans le secteur des smartphones et tablettes ? Gilles Fontaine, directeur général adjoint de l’IDATE, répond « Les services utilisant vos données personnelles vont prédominer. Nous présenterons pendant le congrès Zeebox, qui vous permet de communiquer avec vos amis sur votre tablette pendant les programmes de télé. Le service n’est pour l’instant disponible qu’en Angleterre, il le sera bientôt dans toute l’Europe ».

http://www.midilibre.fr/2011/11/15/le-futur-du-numerique-se-dessine-a-montpellier,417751.php

A Télécharger:
Observatoire TV connectée CSA – NPA : Les premières surprises de la TV connectée.
http://www.csa.eu/multimedia/data/etudes/etudes/etu20111025-les-premieres-surprises-de-la-tv-connectee.pdf

Article précédent« Construire une ville équitable et durable : un impératif pour vivre ensemble » et l’un des 4 engagements de la pétition lancé par la fondation Abbé Pierre
Article suivantLeWeb11, du 07 au 09 Décembre à Paris: Présentation dans la cuisine par Loïc et Géraldine Le Meur.
Jérome Robert
Ex concepteur-redacteur multimedia, Jerome ROBERT est co-fondateur du site Domoclick.com créé en 2000 à Albi (81000 FRANCE) sur l'innovation et la communication dans l'habitat. Il a co-écrit avec Laurent FABAS (ingénieur thermicien) le "Guide de la maison économe, la solution écologique" (Eyrolles pratique 2008) !