IA : Grande offensive d’Orange qui présente son assistant virtuel intelligent Djingo et prépare son pari de la banque 100% mobile avec Orange Bank.

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

Annoncé jeudi 20 avril lors du Hello show d’Orange, Stéphane Richard, le PDG de l’opérateur télécom a présenté un assistant virtuel qui répond au doux nom de Djingo, développé en partenariat avec Deutsche Telekom. C’est une innovation Franco-Allemande très emblématique parce qu’elle répond au bloc GAFA** qui n’en finit pas de s’introduire dans la maison et son vivier de big data. Intégré dans la nouvelle box, version 2018, Djingo et son microphone pourra répondre à votre voix pour piloter les programmes TV, une de vos applis préférés ou toutes les fonctions de la maison connectée.
Djingo

Chéri, tu parles tout seul ? Presque, je demandais à Djingo d’ouvrir la porte du garage à Fanny !
Désormais, ça se passera comme ça à la maison. L’utilisateur pourra demander à Djingo d’activer la fonction ouverture d’accès de la centrale domotique , de chercher un film, de baisser la lumière, de lancer un morceau de musique, mais pourra aussi lui permettre de téléphoner, d’envoyer ou de chercher des textos (sms) de son mobile.

Djingo permet par exemple de naviguer sur la TV d’Orange ; 
de piloter ses objets connectés Orange ; 

d’accéder aux conseils et à une 
aide personnalisée ; 
de passer un appel ou d’envoyer 
un SMS ; 

de demander une information 
ou de poser une question … et bien d’autres usages encore. 


« Nous avons noué un partenariat stratégique avec Deutsche Telekom pour le développement de cette intelligence artificielle et de son « speaker », a indiqué le responsable au cours du « Show Hello » qui présente les innovations du groupe. Ce projet, qui demande d’importants investissements, doit être une réponse franco-allemande aux assistants virtuel, tel que Home développé par Google, Alexa par Amazon, Siri par Apple ou Cortona de Microsoft, les **GAFA Américain.

« Dans le domaine de l’Intelligence Artificielle (IA), il y a une vraie question qui est la taille explique Stéphane Richard. C’est un domaine où tous les grands acteurs de l’internet, Américains en particulier qui investissent massivement , Facebook, IBM , Amazon…face à eux, il est important que les opérateurs télécoms soient capables de trouver des coopérations, y mettre davantage de moyens, construirent leurs systèmes aussi et puissent fonctionner sur beaucoup de pays ».

Djingo, l’assistant virtuel multiservice

Djingo est l’assistant virtuel créé par Orange qui se commande à la voix ou au texte. Il permet de naviguer de manière simple et intuitive sur la TV d’Orange, de piloter sa maison connectée, de passer un appel et d’accéder à bien d’autres services encore. Doté d’une interface ouverte, compatible avec les systèmes des géants américains comme IBM ou Microsoft, a précisé Stéphane Richard, on pourra s’adresser à lui via la box, une application ou un nouvel équipement, un speaker dédié. Il permettra par exemple de piloter les programmes TV, le son, ou la domotique. L’utilisateur pourra lui demander de chercher un film, de baisser la lumiere, lancer un morceau de musique, mais pourra aussi lui permettre de téléphoner, d’envoyer ou de chercher des textos (sms).

Le PDG d'Orange Stéphane Richard à Paris le 20 avril 2017
Le PDG d’Orange Stéphane Richard à Paris le 20 avril 2017

Pour Stéphane Richard, Innover c’est choisir, une société plus intelligente, c’est une « société humaniste de l’innovation, je l’appelle « Human inside ».

Orange bank, la banques 100% mobile qui manque à la banque.

Jeudi aussi, Orange présentait salle Pleyel à Paris ce qui pourrait bien devenir le maillon fort de la marque: Une banque 100% mobile. Sur la scène, Stéphane Richard a ainsi déclaré, dans une déferlante de lumières façon light-show, « Le monde bancaire n’a pas encore fait sa transformation digitale. Beaucoup d’acteurs bancaires se sont contentés de transférer leurs offres traditionnelles sur internet. Nous avons la conviction qu’il manquait une banque à la banque ». Pas mieux !
Le pari est osé dans un secteur déjà saturé, Orange espère pourtant se faire une place en captant d’abord le flux de paiments quotidiens de ses… 27 millions d’abonnés mobiles. Dès le 6 juillet, Orange proposera gratuitement, de son mobile ou ses 140 boutiques, les services d’une banque en ligne moyennant 3 paiements ou retraits minimum/mois. L’opérateur emprunte ainsi les codes des néobanques et espère convaincre au moins 2 millions de clients d’ici 2027.

https://www.youtube.com/watch?v=FFkcwnf7Mqg

Domoclick.com

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *