En cette période tourmentée , tout ce qui apaise est bienvenue . La Villa Tranquille, ainsi nommée et imaginée par l’agence ARTELABO rend hommage à l’architecture provençale et à ses codes qu’elle réinvente et recompose de façon inattendue. Tiens voilà une architecture simple qui ne présente aucune ostentation , ni solutions couteuses à la construction pour 230 000€ HT. Une occasion de découvrir le beau magazine « d’a » (d’architectures**) dans sa dernière édition 254 de juin 2017

Façade Sud
Façade Sud

Dominant la vallée de l’Hérault, l’extérieur de la villa conjugue la tuile, symbole régional, à un revêtement blanc dont l’intensité est renforcée par l’absence d’ouverture. Aveugle sur trois de ses façades, la villa se tourne vers la vallée, dont elle profite d’une vue exceptionnelle.
Ses habitants disposent ainsi d’une certaine intimité que l’environnement de la maison, coincée entre une remise vigneronne et le chemin d’accès d’une villa de construction récente, aurait pu compromettre.
Le plan de la maison se base sur une trame géométrique régulière où se répartissent quatre volumes de 3m x 4m. Ces volumes à deux pentes de toiture évoquent la forme de petites maisons individuelles. Disposés en décalage les uns par rapport aux autres au sein d’un enclos rectangulaire, ils délimitent quatre cours intérieures.

Le visiteur déambule dans la villa, de la rue vers la vallée, le long d’un axe centrale polarisé sur la vue panoramique du salon. De part et d’autres de cet axe se répartissent deux chambres avec salles de bains, la cuisine ouverte sur la salle à manger, le salon et une terrasse en prolongement de la villa.
Chaque pièce communique avec au moins l’une des cours, dont le sol est semblable à celui de l’intérieur de la villa. Ses habitants s’affranchissent ainsi des frontières visuelles et physiques entre intérieur et extérieur, dans le respect de l’art de vivre méditerranéen, que divers éléments en fer forgé inspirés du « moucharabieh » viennent également souligner.
Photographies : Marie-Caroline Lucat

Pour en savoir plus, consultez le site d’ARTELABO architecture:
http://www.artelabo.fr/portfolio/tranquille/

Domoclick.com

** d’a, SPÉCIAL INTÉRIEURS

Le numéro de juin 2017 de d’architectures est le rendez-vous annuel de l’architecture des espaces de travail, des hôtels, restaurants et boutiques.
Retrouvez aussi le dessin de Martin Étienne, le Quèsaco, toute l’actualité du mobilier et du design (Salon de Milan) ainsi que Ross Lovegrove au Centre Pompidou, Thom Mayne à Vals, le nouveau concept hôtelier de Cyril Aouizerate, Philippe Starck à Singapour, le Design Museum de Londres par OMA et John Pawson, la nouvelle vague de transformations du CND de Pantin, les espaces aménagés par T&P Work UNit pour BETC, Aesop à São Paulo par les frères Campana…
http://www.darchitectures.com/dernier-numero-en-kiosque.html

Article précédentDu 30 mai au 5 juin: La Semaine européenne du développement durable vise 17 Objectifs et portent les défis pour améliorer la vie des gens d’ici 2030.
Article suivant« Bien vieillir chez soi » : la Fédération des ascenseurs publie un guide sur l’adaptation des logements alors que l’activité descend de 8% tandis que la population des plus de 60ans grimpe.
Jérome Robert
Ex concepteur-redacteur multimedia, Jerome ROBERT est co-fondateur du site Domoclick.com créé en 2000 à Albi (81000 FRANCE) sur l'innovation et la communication dans l'habitat. Il a co-écrit avec Laurent FABAS (ingénieur thermicien) le "Guide de la maison économe, la solution écologique" (Eyrolles pratique 2008) !