C’est de l’extorsion, un vivier de bandit ! Voilà le premier commentaire signé « petit louis » à propos des diagnostiqueurs, qui dès 10h06 sur le site web de France Inter diffusait en direct son émission Service-Public consacré à l’enquête bouillante de UFC-Que Choisir sur le DPE (Diagnostic de Performances Energétiques) mais sobremment intitulé  » Les français et les énergies vertes » pour les besoins de l’émission qui n’était pas animé, cette fois, par l’indétronable Isabelle Giordano (partie en vacances ?). L’enquête dénonce les dérapages et incohérences de ce DPE qui est désormais obligatoire si vous êtes vendeur ou bailleur d’un logement et que les agences immobilières doivent afficher. C’est la loi depuis le 1er janvier (voir les infos Domoclick.com sur le sujet dont le comparatif avec le bilan thermique) . L’UFC-Que Choisir rend publics les résultats « effarants » de la réactualisation de son enquête sur les Diagnostics de Performance Energétique (DPE), et à l’appui de ceux-ci, réclame un renforcement du cadre juridique des DPE pour garantir leur fiabilité. Le mensuel révèle qu’en fonction de l’entreprise de diagnostic les résultats et la note de A (verte) à G (rouge) le DPE d’ une même maison peut être classée en C, D ou même E. Autrement dit les résultats faussent totalement l’acquéreur, le locataire et l’obtention du prêt à taux zéro (PTZ+). Que Choisir et sa journaliste, Elisabeth Chesnais, a agité l’émission au point de saturer le standard et de déverser 15 pages d’injures et de témoignages d’interrogations. La confusion totale rêgne sur les pratiques de ce DPE qui ne peux pas être pratiqué par les bureaux d’études. Mais qu’en pense la ministre NKM qui a co-encouragé cette loi destiné à sensibiliser le public à rénover nos maisons énergivores ?

Suite du commentaire de Petit Louis: » Heureusement si c’est obligatoire, aucune sanction, alors en location je ne le fais pas. J’indique F (même si c’est meilleur) sur le contrat, ainsi pas de contestation possible du locataire, On trouve un programme gratuit Exel sur le web (en fait 2 maison ou appart) qui permet de le calculer soit même, et souvent on est plus compétent que les « experts » formé en 3 jours ! et qui l’utilisent. »
Ces constats sont d’autant plus ‘inquiétant’ pour l’association de consommateurs, qui rappelle que l’affichage du DPE est désormais obligatoire dans les annonces immobilières, et qu’il conditionne le montant du nouveau prêt à taux zéro PTZ+. ‘Sur quatre maisons visitées par seize diagnostiqueurs : deux maisons ont été classées dans pas moins de trois classes énergétiques différentes, une a été classée dans deux étiquettes différentes, une seule s’étant vu attribuer la même étiquette énergétique par tous ces ‘professionnels », écrit UFC-Que Choisir dans un communiqué. ‘Une des maisons enquêtées a été classée, selon les diagnostiqueurs, en C, D ou E, avec une estimation de consommation de 134 kiloWattheures (kWh) à 244 kWh par m2 et par an, soit une facture annuelle variant de 1 000 à 1 800 euros !’ poursuit l’association de consommateurs.

LA RESPONSABILITÉ DU DIAGNOSTIQUEUR EN QUESTION

UFC-Que Choisir, qui juge ces résultats ‘effarants’, précise qu’ils sont le fruit d’une réactualisation en 2011 d’une précédente enquête menée en 2008 au terme de laquelle l’association s’était déjà ‘indignée du caractère aléatoire du classement’. L’association appelle les pouvoirs publics à ‘adopter sans délai des mesures techniques pour fiabiliser les DPE’ et à ‘rendre opposable le DPE entre l’acheteur et le vendeur pour que la responsabilité du diagnostiqueur puisse être engagée en cas de diagnostic erroné’.

Depuis le 1er janvier, toutes les annonces immobilières doivent afficher les résultats du DPE, le non-respect de cette obligation étant passible de sanctions judiciaires. Le DPE était déjà obligatoire depuis 2006 pour les ventes de logement et depuis 2007 pour les locations. Il permet de connaître les consommations d’énergie, leur impact sur l’effet de serre, responsable du réchauffement climatique, et de favoriser leur maîtrise, en classant les biens en sept catégories de A (50 kWh/m2/an, soit 250 euros de dépenses) à G (450 kWh/m2/an, 2 250 euros). Le Monde

Et « Gab06 » de conclure; Resumons : Le contrôle énergie est un pure arnaque ! Qustion que fait ortefoux
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/servicepublic/commentaire.php?id=101569&temPage=16

Domoclick.com avec France Inter et Le Monde

COMMENTAIRES « chauds » de la page 9 sur 16:

EX DIAGNO
21/02/2011 10h38
J’étais diagnostiqueur, j’ai arrété. Pour bien faire notre métier il faut du temps et du matos. Ca a un prix, LE probléme c’est que les payeurs (vendeurs immobilier) s’en fichent et ce n’est pas la qualité mais le prix qui les interessent. C’est donc la porte ouverte aux experts pas c hers qui font n’importe quoi. Moi ça ma dégouté !

Jacques
21/02/2011 10h39
Bonjour,
Je viens de faire faire un DPE. Je constate qu’il n’indique pas la dissipation en watts par mètre cube pour une température interne donnée et une température externe moyenne. On n’a donc aucune indication thermique sérieuse. Les factures de chauffage n’ont aucun sens pour établir un DPE si on ne connait pas les habitudes de vies ! Une fois de plus on se donne une bonne conscience écologique dans la chaîne de l’immobilier à peu de frais !

vio
21/02/2011 10h39
Bonjour,

ma maison est en pierre (murs de 80 cm) isolée en chanvre + enduits extérieurs. Or, le DPE ne prend pas en compte les isolants bio comme le chanvre. Ma maison qui est isolée au mieux est considérée aujourd’hui comme non isolée !!!

bourdin
21/02/2011 10h39
nous envisageons des travaux d’isolation extérieure,pour obtenir une subvention de la région(pays de la loire) nous avons effectué un bilan auprès d’une entreprise agréée par la région. nous sommes plutôt satisfaits de cette étude le seul bémol ce sont les commentaires…..inexistants mais nous sommes convaincus que ces études sont nécessaires, merci pour vos émissions, cordialement
catherine

tochy
21/02/2011 10h40
Une majorité de diagnostiqueur, fonctione avec les agence immobiliere ?
Certain controle un pavillon en 15 minutes ? toutes les info qui figure dans le dossier sont donner par le proprietaire ?

anmadou
21/02/2011 10h40
Quelle arnaque ces bilans , et que dire des bilan « plomb », obligée de le faire pour deux locations entièrement en pierres, bois, pas un centimètre carré de peinture et pourtant dignostic obligatoire !

Il faut bien faire vivre les personnes licenciées qui sont obligées de trouver une nouvelle ativité, un petit stage, un petit matériel et hop je suis expert !!!!! jusqu’ou allons nous aller

Bernard
21/02/2011 10h40
Les architectes peuvent aussi avoir une bonne lecture et une approche plus juste et globale sur la stratégie à adopter…
Ex une maison des années 30 ne doit pas être traité de la même façon qu’une maison de type année 60…Sinon les dégâts peuvent être considérable sur un moyen et long terme…

Dominique
21/02/2011 10h41
Bonjour ! Je suis artisan et depuis 18 ans j’isole ou je change les fenêtres. Je ne fais aucun calcul des économies engendrées par ces travaux : je demande simplement à mes clients, année après année, quelles économies ils ont réalisé. Les plus mauvais résultats sont 30 %, les meilleurs plus de 40 %. A entendre votre interlocutrice, je me demande s’il ne s’agit pas d’un effet placebo !

cécilia
21/02/2011 10h41
L’agence par laquelle je mets mon appartement en location à fait faire le dpe: aucunes demandes de factures, trois fenêtres comptabilisées au lieu de 5(dont 3 décrites en bois et une en pvc sachant que sur 5 une seule est en bois), et le type de chauffage. C’est tout rien d’autre que des infos éronnées, j’ai eu la note de f pour mon appartement. J’ai payé pour quelque chose qui n’a aucun sens, qui est faux et je ne vais faire de recours pour 170 euros. c’est de l’escroquerie organisée, rien de plus!

bonino colette
21/02/2011 10h41
Et que peux-t-on faire quand on a un logement chauffé par chauffage collectif pas très bien isolé (construction 1960) et qui a un diagnostic avec la lettre F

SERVICE PUBLIC,sur France inter:
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/servicepublic/index.php

Le mensuel UFC Que Choiisir:
http://www.quechoisir.org/

Suite de l’article:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/02/21/ufc-que-choisir-denonce-des-diagnostics-energetiques-tres-imprecis_1483061_3244.html#xtor=AL-32280184

Article précédentPesticides : l’épandage a un impact jusque dans les maisons à un km à la ronde
Article suivantLa CSC met en garde sur l’utilisation des lampes à basse consommation
Jérome Robert
Ex concepteur-redacteur multimedia, Jerome ROBERT est co-fondateur du site Domoclick.com créé en 2000 à Albi (81000 FRANCE) sur l'innovation et la communication dans l'habitat. Il a co-écrit avec Laurent FABAS (ingénieur thermicien) le "Guide de la maison économe, la solution écologique" (Eyrolles pratique 2008) !