Cinquante ans après le Traité de l’Elysée, la France et l’Allemagne ne fêtent pas seulement l’audace des deux présidents de l’époque, Adenauer et de Gaulle, les deux pays amis veulent redevenir le moteur de l’Europe. C’est ce qu’ont déclaré Mme Merkel, la chancelière allemande , et Mr Hollande, président de la République à Berlin en ce 22 janvier 2013. L’Allemagne et la France estiment que l’objectif est de faire de l’Europe le continent de la transition énergétique. Dans la Déclaration du Conseil des ministres franco-allemand à l’occasion des 50 ans** du Traité de l’Elysée figurent 75 axes de développement , en plusieurs thèmes, parmi lesquels 7 objectifs de coopération sur le climat et l’énergie que nous indiquons ici avec un résumé de ces Noces d’Or et un aperçu de “L’année 2013, annoncée comme l’Année européenne des Citoyens ».

La Déclaration de Berlin à l’occasion des 50 ans du traité de l’Elysée
Le 22 janvier , les deux gouvernements et deux assemblées parlementaires réunies à Berlin ont fêté le 50ème anniversaire du Traité de l’Elysée, la France et l’Allemagne ont vu grand. Oubliées les dissonances sur la façon de gérer la crise, le couple moteur de l’Europe veut passer à la vitesse supérieure et promet des propositions pour le mois de mai.

“ Nous avons à donner à l’Europe confiance en son avenir : des décisions seront à prendre dans les prochains mois pour approfondir l’Union économique et monétaire. Nous y travaillons et nous essayerons d‘être le plus concrets possible, c’est-à-dire le plus utile “ , a déclaré le président français.Un peu plus tard, à la tribune du Bundestag, la chancelière allemande soulignait à son tour la nécessité d’approfondir le rapprochement européen. “ Oui, nous avons un pacte fiscal, oui, nous avons un pacte pour la croissance, mais nous ne sommes pas au bout du chemin et je suis donc très satisfaite que nous nous soyons mis d’accord pour faire des propositions sur une collaboration économique plus étroite en mai 2013“ , a expliqué Angela Merkel.

L’Énergie et le changement climatique parmi les objectifs !!

34. L’Europe, le continent de la transition énergétique . L’Allemagne et la France estiment que l’objectif de faire de l’Europe le continent de la transition énergétique réussie exige une coopération bilatérale approfondie pour le développement de nouvelles technologies, le déploiement des énergies renouvelables, la modernisation des réseaux de même que l’amélioration de l’efficacité énergétique.

35. La France et l’Allemagne développeront une approche conjointe de la politique énergétique européenne assurant l’atteinte des objectifs de compétitivité, de lutte contre le changement climatique et de sécurité des approvisionnement.

36. Dans le respect des choix nationaux en matière de „bouquet énergétique“, la France et l’Allemagne continueront de se mobiliser en faveur de l’adoption de stratégies conjointes dans le domaine des énergies renouvelables et des technologies « intelligentes ». Le renforcement de la coopération bilatérale doit favoriser l’émergence d’entreprises européennes compétitives dans les secteurs d’avenir que sont les énergies renouvelables, le stockage de l’énergie, les réseaux intelligents, le captage, le transport et le stockage de carbone.

37. une coopération renforcées dans le domaine des énergies renouvelables, ils ont pour ambition une coordination et une coopération renforcées dans la définition des politiques et des mesures de soutien aux énergies renouvelables au niveau de l’UE, afin de continuer à diminuer le coût de ce soutien et d’intégrer davantage les énergies renouvelables sur le marché.

38. L’Allemagne et la France ont pour objectif d’augmenter la part des énergies renouvelables dans leur mix énergétique. Les énergies renouvelables offrent des opportunités économiques importantes pour nos deux pays et posent de nouveaux défis, face auxquels les instruments existants doivent être renforcés et de nouveau mis en place, en particulier la gestion de l’approvisionnement et de la charge des réseaux. Nos deux pays réfléchiront aux moyens de partager au niveau européen leurs analyses prospectives des capacités de production et des flux transfrontaliers notamment en période de pointe. L’enjeu des interconnexions électriques et gazières est central : la France et l’Allemagne soutiendront une meilleure interconnexion transfrontalière des réseaux d’infrastructure. Alors que la responsabilité principale du financement de ces projets doit revenir aux opérateurs, le recours à de nouveaux instruments financiers, comme des obligations de projet (« project bonds ») sera encouragé.

39. Des efforts conjoints de rénovation énergétique et d’efficacité énergétique seront réalisés, grâce à une coopération entre la Caisse des Dépôts et Consignations et Kreditanstalt für Wiederaufbau. Cette coopération accompagnera les initiatives d’investissement privé visant à l’investissement dans les infrastructures locales favorables à la transition énergétique.

40. vers une économie sobre en carbone: Un travail commun sera engagé, par la France et l’Allemagne pour préparer une vision commune des actions menant à la transition vers une économie sobre en carbone. Cette démarche contribuera à préparer l’adoption au niveau européen d’un objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2030, cohérent avec la feuille de route de la Commission et et les engagements de l’UE.

Savez-vous qu’il existe une université franco-allemande ?

L’ Université franco-allemande (UFA***) est un établissement « sans murs », constitué par un réseau d’établissements d’enseignement supérieur français et allemands qui échangent des étudiants.On ne peut pas « rentrer » à l’Université franco-allemande ; on peut intégrer un cursus qui fait partie de l’Université franco-allemande, et ce dans toutes les disciplines universitaires. Actuellement, l’UFA regroupe 130 cursus intégrés en France et en Allemagne et 5 000 étudiants y sont inscrits (mis à jour : 11/2011). Bon à savoir : 66% des diplômés de l’UFA trouvent un emploi en moins de 3 mois !

J Robert pour Domoclick.com

*** le site de l’UFA
http://www.dfh-ufa.org/?L=1

** La Déclaration de Berlin à l’occasion des 50 ans du traité de l’Elysée:
http://50ans.france-allemagne.fr/-Annee-franco-allemande,1299-.html

Jacques Delors en vidéo: “Aujourd’hui plus que jamais, il faut expliquer l’Europe”
http://fr.euronews.com/2012/12/07/jacques-delors-aujourd-hui-plus-que-jamais-il-faut-expliquer-l-europe/

** Site Officiel Déclaration du Conseil des ministres franco-allemand à l’occasion des 50 ans du Traité de l’Elysée:
http://www.france-allemagne.fr/Presentation-de-l-Institut-franco,1193.html

Article précédentPrésident de l’Ademe: La consommation d’énergie d’ici 2030 pour atteindre le facteur 4 est à notre portée déclare François Loos.
Article suivantPrimo-accédants 2013: Tout ce qu’il faut savoir pour bénéficier du nouveau prêt PTZ+, selon la région et la performance énergétique.
Jérome Robert
Ex concepteur-redacteur multimedia, Jerome ROBERT est co-fondateur du site Domoclick.com créé en 2000 à Albi (81000 FRANCE) sur l'innovation et la communication dans l'habitat. Il a co-écrit avec Laurent FABAS (ingénieur thermicien) le "Guide de la maison économe, la solution écologique" (Eyrolles pratique 2008) !