Energie, logement, taxe d’habitation : Tout ce qui change en 2018 et comment calculer vos économies ?

Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

Deux mesures phares vont contribuer à la hausse du pouvoir d’achat des salariés voulue par le Gouvernement

  • La réduction de la taxe d’habitation prévoit la réduction d’un tiers de la taxe d’habitation avant une suppression définitive dans les trois ans, s’appliquera pour 80% des foyers : aux célibataires dont le revenu fiscal de référence est inférieur ou égal à 30 000 euros et aux couples sans enfant jusqu’à 43 000 euros. Pour les revenus des couples avec enfants qui peuvent bénéficier de cette mesure, il faut ajouter aux 43 000 euros, 6000 euros par enfant à charge. >> Pour en savoir plus
  • La suppression des cotisations salariales maladie et chômagepermettra un allégement des prélèvements salariaux à la hauteur de 3,15%. >> Pour en savoir plus

>> Calculez combien vous allez économiser en 2018, 2019  et 2022

LES HAUSSES TRADITIONNELLES

On les attend chaque année :

Le Smic augmente de 1,24 % à 9,88 €/heure
Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) va être revalorisé de 1,24 % (contre 0,93 % au 1er janvier 2017).  Le nouveau montant du Smic brut horaire est porté à 9,88 €  (contre 9,76 € depuis le 1er janvier 2017). Soit 1 498,47 € mensuels (contre 1.480 euros actuellement), sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires.
>> Pour en savoir plus

Le plafond de la sécurité sociale revalorisé de 1,28 %
Le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé de 1,28 % (vs 2017). Le plafond est réévalué chaque année en fonction de l’évolution des salaires. Il sert au calcul de certaines cotisations sociales et prestations de la Sécurité sociale ainsi que du montant du remboursement des frais de santé de certaines mutuelles.
Il est porté à :

  • 39 732 € en valeur annuelle (contre 39 228 € en 2017) ;
  • 3 311 € en valeur mensuelle (contre 3 269 € en 2017) ;
  • 182 € en valeur journalière (contre 180 € en 2017) ;

>> Pour en savoir plus

Le timbre passe à 0,80 €
Les tarifs du service universel postal augmenteront d’environ 5 % en 2018. Pour les particuliers, le prix du timbre vert (pli distribué sous 48 heures en France métropolitaine) passera de 0,73 € à 0,80 €. Celui du timbre rouge (lettre prioritaire) sera porté à 0,95 € (contre 0,85 € aujourd’hui). L’ « Ecopli »» , formule la plus économique (envoi en quatre jours en moyenne), va augmenter de 0,71 € à 0,78 €. Les tarifs Colissimo, augmenteront quant à eux de 1,5 %.
>> Pour en savoir plus

L’essence et le diesel en hausse
Les taxes sont relevées de 7,6 centimes par litre pour le diesel et de 3,9 centimes pour l’essence. Ces chiffres s’entendent hors TVA (- 20 % vs TTC). La convergence de la fiscalité entre le diesel et l’essence souhaitée par le Gouvernement continue : ainsi, la TICPE augmente pour le gazole et reste stable pour l’essence.
>> Pour en savoir plus

+ 1 € pour le paquet de tabac
À 7,10 euros (prix moyen), le paquet de tabac augmentera de 1 €, en mars 2018.
>> Pour en savoir plus

Le prix du gaz en hausse
Les tarifs réglementés du gaz augmente en moyenne de 6,9 %, du fait notamment de la hausse de la taxe carbone. Dans le détail, cette hausse sera de 2,4 % pour les consommateurs utilisant le gaz pour se chauffer, de 0,7 % pour le gaz utilisé lors d’une cuisson et de 1,4 % pour un double usage cuisson et eau chaude.
>> Pour en savoir plus

ÇA FACILITE LA VIE

1 000 € pour la vente de voitures polluantes
1 000 euros, c’est la prime accordée aux automobilistes vendant leur voiture (avant 1997 pour les modèles essence, 2001 pour les Diesel) pour en acheter une récente. Les ménages non imposables bénéficient d’une prime doublée, soit 2 000 € pour la vente d’une essence d’avant 1997 ou d’une diesel d’avant 2006. Cette « prime à la conversion » montera à 2 500 euros pour l’achat d’un modèle électrique.
>> Pour en savoir plus

Le « chèque énergie » généralisé
Expérimenté en 2017, cette aide au paiement des dépenses d’énergie est étendu à l’ensemble de la France soit 4 millions de ménages concernés, quelle que soit l’énergie de chauffage utilisée (électricité, gaz naturel, fioul, Gaz de Pétrole Liquéfié, bois…) Calculé en fonction du niveau de revenu du foyer et de sa composition, le montant du chèque est moyenne de 150 €. D’ores et déjà, il est prévu qu’il atteigne 200 euros en moyenne en 2019.
>> Pour en savoir plus

Le bulletin de paie simplifié
Cette mesure était entrée en vigueur au 1er janvier 2017 pour les employeurs d’au moins 300 salariés. Désormais, tous les employeurs sont désormais concernés par l’établissement du bulletin de paie simplifié (les employeurs de moins de 300 salariés). Ce nouveau bulletin de paie contribue à rendre plus lisibles les montants de cotisations dus par les salariés et les employeurs, en tenant compte des exonérations dont ces derniers peuvent bénéficier. Il fera également apparaître le montant total des allégements de cotisations.
>> Pour en savoir plus

Offre de prêt immobilier : la domiciliation du salaire ne pourra pas excéder 10 ans
Les banques et les établissements de crédit qui imposeront la domiciliation des salaires (ou des revenus assimilés) pour l’octroi d’un crédit immobilier seront tenus d’en informer clairement l’emprunteur et de préciser la nature de l’avantage individualisé obligatoirement consenti en contrepartie. De plus la domiciliation des revenus ne pourra excéder une période de 10 ans, sans pouvoir excéder la durée du prêt.
>> Pour en savoir plus

Optique et appareil auditif : les consommateurs mieux informés
L’information des consommateurs sera renforcée sur les ventes de produits et prestations d’optique ou d’appareil auditif. Les consommateurs auront accès à un affichage en magasin de la remise obligatoire d’un devis avant tout achat, un affichage lisible de l’extérieur, en vitrine, ou sur le site internet de vente, du prix et de l’intitulé des prestations effectuées par l’opticien ou l’audioprothésiste, un contenu et une présentation normalisée des devis remis avant la vente des produits et prestations…
>> Pour en savoir plus

Les défunts touchés par le VIH ou les hépatites virales auront des soins de conservation
La levée de l’interdiction des soins de conservation des défunts infectés par les hépatites virales ou le VIH est désormais effective. Cette décision s’inscrit dans la lutte contre les discriminations à l’égard des personnes porteuses du VIH ou d’une hépatite virale.
>> Pour en savoir plus

ÇA CHANGE LE PAYS

Le travail parlementaire s’aligne sur le régime commun
Fin du régime spécial de retraite des députés. Alignement de l’allocation de fin de mandat (chômage) sur le régime de droit commun de l’allocation d’aide au retour à l’emploi. Transformation de l’Indemnité représentative de frais de mandat avec 3 possibilités : prise en charge directe, remboursement sur justificatifs ou versement d’une avance, avec des plafonds pouvant varier selon la circonscription, le tout sous contrôle de l’organe de déontologie. Les amendements imprimés sur papier sont remplacés par des tablettes numériques lors de l’examen de textes législatifs dans l’hémicycle.
>> Pour en savoir plus

Les régions changent de financement
La dotation globale de fonctionnement (DGF) accordée jusqu’alors par l’État aux Régions est remplacée par une fraction de la TVA. Les régions n’y perdront pas mais y gagneront, puisque 4,1 milliards d’euros de TVA leur seront alloués au lieu de 3,8 milliards de DGF.
<< Pour en savoir plus

L’examen de permis de conduire comportera des notions de premiers secours
Les modalités de l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire des catégories B et B1 évoluent. À côté de la vérification d’un élément technique du véhicule et de la question en lien avec la sécurité routière, il introduit l’obligation d’une formation portant sur les notions de premiers secours pour les candidats à l’examen.
>> Pour en savoir plus

Stationnement payant : les nouvelles règles sur l’infraction
La gestion des infractions au stationnement payant relève désormais de la seule compétence des collectivités locales. L’amende liée au stationnement payant à 17 euros disparaît et laisse place à une redevance, appelée « forfait post-stationnement » (FPS). Les collectivités locales fixent le coût horaire du stationnement et chargent soit les agents de police, soit des agents émanant de sociétés privées du contrôle du paiement. Les automobilistes qui ne payent le montant du stationnement payant devront régler le FPS. Son montant variera d’une commune à l’autre, alors qu’aujourd’hui l’amende est fixée à 17 € sur l’ensemble du territoire.
>> Pour en savoir plus

>>Voir l’infographie « Ce qui change en 2018 »
>> Voir l’infographie « Les nouvelles modalités de contestation »

Un nouveau brevet des collèges
Selon le projet d’arrêté, le brevet 2018 se déroulera en quatre épreuves : français, mathématiques, histoire-géographie, enseignement moral et civique et sciences (comprenant la physique-chimie, SVT et technologie). Un oral s’ajoutera aux épreuves écrites et portera sur un projet mené dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) ou sur l’histoire des arts. L’obtention du brevet reposera sur un équilibre entre contrôle continu et épreuves finales.
>> Pour en savoir plus

Exit APB, bienvenue à ParcoursSup
Le Gouvernement a entamé une réforme du système d’Admission post-bac (APB) et mettra en œuvre dès janvier une nouvelle plateforme d’orientation et d’accès à l’enseignement supérieur, d’organisation du premier cycle, de conditions de vie et d’études… Objectif : accompagner tous les étudiants dans un parcours individualisé pour la réussite.
>> Pour en savoir plus

Prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % sur les revenus de l’épargne :

Simplifier l’imposition des revenus issus de l’épargne en leur appliquant un taux d’imposition unique de 30%. Cette mesure vise à réorienter l’épargne vers le financement des entreprises. Les produits d’épargne concernés par cette mesure : assurance vie, PEL, revenus fonciers, comptes courants rémunérés, comptes à terme, livrets bancaires, mais aussi dividendes et plus-values sur les investissements financiers.
>> Pour en savoir plus
Domoclick.com avec le site officiel du Gouvernement Edouard PHILIPPE
Partager cet article...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *