Autoconsommation solaire: Comment une maison de deux siècles est devenue autonome, à énergie positive avec VE . Une rentabilité meilleure qu’une assurance-vie.

Ou comment l’implication personnelle dans les énergies renouvelables et l’ardeur militante d’un couple retraités dans la lutte contre le changement climatique a abouti à un habitat exemplaire en autonomie d’énergie. Plus exemplaire encore car le respect du bâti ancien, classé, a été respecté. Visite guidée, coûts, chiffres de rentabilité et retour d’expériences par le propriétaire (JB), fondateur de l’association Jevotepourleclimat devenu Climathic**. Assurément, la foi dans un projet, ça compte plus que tout !

Maison de 1820 rénovée, située en Haute-Vienne (87)

JB fait partie des 350 000 particuliers qui vendent la totalité de l’électricité qu’ils produisent et qui achètent la totalité de l’électricité qu’ils consomment. En réalité, l’autoconsommation est une notion purement administrative et financière. L’auto-consommateur ne paie pas l’énergie (les électrons) venus de ses panneaux et achète seulement le complément venu du réseau. Il ne vend que l’énergie produite par ses panneaux en surplus qu’il ne consomme pas.

Il n’y a donc pas que les incitations financière de l’Etat dans un projet de rénovation

Il n’y a donc pas que les incitations financière de l’Etat dans un projet de rénovation ,il convient de considérer au coût de production de l’énergie solaire qui ne cesse de diminuer (300€/ mégawattheure en 2010 contre 55€ en 2017). Ce couple de propriétaires (JB) y a pensé en misant sur un investissement personnel sachant que dans son cas, ils ne bénéficiaient pas d’aides. La totalité de la production est revendue à EdF et le produit de la vente de cette électricité solaire est imposable sur son revenu.

« La production de notre installation devrait couvrir plus que largement la consommation totale annuelle de notre maison, voiture électrique comprise. Nous avons électrifié au maximum: voiture, cuisine, eau chaude, tondeuse à gazon, tronçonneuse, scie à buches, etc.) à l’exception du chauffage au bois avec un pöele.

Sur le plan administratif s’il ne s’agit pas d’ autoconsommation, en réalité, c’est tout comme. Le câble de sortie de l’onduleur est raccordé au réseau public sur le même bornier que le câble d’entrée de la maison. On peut donc penser que quand la maison consomme et que les panneaux photovoltaïques produisent, les électrons, ces faignants, vont des uns à l’autre. Et quand il n’y a pas de consommation ou que celle-ci est inférieure à la production, le réseau sert de stockage.

Depuis plus de 15 ans, nous avons consacré beaucoup de temps à faire prendre conscience à mes concitoyens de la menace climatique et de la nécessité de changer nos habitudes de consommation pour éviter une catastrophe annoncée, déjà présentes sur les pôles, les cinq continents et nos régions françaises.

Un projet d’adaptation de sa maison en habitat autonome à énergie positive

Depuis 10 ans, nous avons, ma femme et moi, le projet de transformer notre habitat en maison à énergie positive. C’est enfin réaliser depuis août 2017 avec la mise en service de 60 m2 de panneaux photovoltaïques pour une puissance totale de 9 kWc. C’était la puissance maximum pour bénéficier du tarif d’achat le plus élevé. Attention : les règles changent sans arrêt mais une réalité demeure: les couts de production de énergie solaire mondiale baissent régulièrement tandis que l’énergie nucléaire augmente. Ce qui a fait dire à notre ministre Nicolas Hulot , mi-juin, que l’énergie nucléaire en France est

Nous vendons la totalité de notre production à EdF. Une fois déduit les frais et les impôts, nous nous attendons à une rentabilité meilleure qu’une assurance-vie. On peut dire que c’est un bon placement, sans risque. A vérifier si c’est toujours le cas en 2019.

La production de notre installation devrait couvrir plus que largement la consommation totale annuelle de la maison, voiture 100% électrique comprise. Nous avons électrifié au maximum tous les appareils : voiture, cuisine, eau chaude, tondeuse à gazon, tronçonneuse, scie à buches, etc.) à l’exception du chauffage au bois avec un poêle à buches. Faisant partie d’un site du patrimoine inscrit, l’installation de panneaux est soumise à autorisation de l’Architecte des bâtiments de France. Ce qui complique sensiblement les choses. Nous avons dû choisir des panneaux spécifiques, un peu plus chers que les normaux ».

FICHE TECHNIQUE ET COUTS DU CHANTIER :

45 panneaux Méga RT6 de marque FranceWatts
Puissance 200 Wc.
Onduleur ABB Trio 8.5
Orientation sud-est

– Bureau d’étude : 2 760 €
– Raccordement Enedis : 2 207 €
– Panneaux photovoltaïques : 24 689 €
– Pose : 3 000 €
– Habillage inférieur (volige) : 1 353 €
– Adaptation toiture : 3 000 €

- Total  : 37 009 € (prix TTC)

TARIF D’ACHAT DE L’ELECTRICITE EN 2017 / 2018 :

– Prix d’achat 2017/2018 : 0,2319 € / kWh
– Revenu annuel attendu  : 2 300 €

RETOUR SUR INVESTISSEMENT
Sur cette base de calcul le retour sur investissement (ROI) se ferait en 16 ans. Un chiffre à relativiser face à une tendance régulière de hausse du prix de l’énergie finale basé sur le prix mondial du prix du pétrole, actuellement vers les 100$ le baril.

J Robert et JB pour Domoclick.com

** Blog Climathic
http://www.climathic.fr/

– Guide de l’ADEME sur la réalisation de projets photovoltaiques en autoconsommation:
http://www.ademe.fr/guide-realisation-projets-photovoltaiques-autoconsommation
Le cluster Eco-Habitat a organisé un atelier sur l’autoconsommation le 19 juin 2018 à Limoges (Ester Technopole).
Pour réviser ses propres stratégies et comportements. Démonstration en Haute-Vienne (87) où l’air est la plus pure selon une étude cité par le magazine Capital en 2011 et où les citoyens se mobilisent. Individuellement et collectivement avec des projets citoyens.

Une journée pour comprendre l’autoconsommation électrique à Limoges (87) et à Rilhac-Lastours (87).
Contact: 05 49 45 95 69 ou 06 49 24 28 05.

4 Comments

  1. 1 – Techniquement en mode vente ;: la production et la consommation sont deux circuits électriques distincts dans le cas de la vente.
    2 – Conceptuellement l’auconsommation tend à consommer ce que l’on auto-produit. Et non pas verser au réseau pour reprendre au réseau avec des taxes de transport en plus. L’autoconsommation c’est produire et consommer derrière le point de distribution réseau unique.
    Déjà le prix d’achat est bien tombé c’est 10 dernières années et en plus en paye des taxes de transport sur le soutirage réseau pour l’électricité qu’on produit localement. C’est absurde. La vente de la production n’est pas une convergence écologique mais simplement un montage financier.
    Pour moi le prix de revient kWh soutiré est supérieur au coût de production en autoconsommation.
    Voici un de mes article http://www.domotique-info.fr/2018/04/autoconsommation-photovoltaique-et-domotique/

  2. Rendez-vous les 5 et 6 septembre à l’université de l’autoconsommation photovoltaïque
    Vous ne savez pas quoi faire à la rentrée ? Enerplan vous propose de retourner deux jours sur les bancs de l’école pour suivre les cours de son «Université d’été de l’autoconsommation photovoltaïque.» Ce rendez-vous solaire a lieu au Conseil économique et social (Palais d’Iéna) à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.