C’est un homme épuisé qui répond aux questions de Jacques Cointat et Stéphanie Bara pour La Voix du Nord, en toute fin de journée du 14 novembre à Lille Grand Palais, après avoir inauguré la sixième édition du Forum mondial de l’économie responsable***. L’économiste américain** revient sur les aspects les plus Franco-français de la mise en place de sa troisième révolution industrielle puisqu’il est à la fois l’initiateur et le pilote de cette démarche développée dans son remarquable ouvrage La troisième révolution industrielle. C’est sa société d’études, mandaté par La région Nord – Pas-de-Calais, qui a la mission de dupliquer sa méthodologie à l’échelon de la ville de LILLE, son agglomération et son territoire. Plus qu’une initiative, il s’agit là d’une vision audacieuse de la part des élus qui font le saut de l’innovation du 3ème millénaire en prenant le citoyen par la main. Interview par Yannick BOUCHER (Photo PIB).

Jeremy Rifkin est l'auteur de La société hydrogène et La Troisième révolution Industrielle

– La distribution de l’électricité est un monopole exercé en France par ERDF, une filiale d’EDF, laquelle réagit toujours vivement dès lors qu’il s’agit d’aborder la question de la décentralisation des réseaux de production d’énergie. Ce monople est-il un frein à vos yeux ?

– Jeremy Rifkin : Pas du tout. J’ai même rencontré Michèle Bélon, la présidente d’ERDF, vendredi dernier à Paris et je peux vous dire qu’ils sont enthousiastes. ERDF est avec nous et d’ailleurs, ils vont réfléchir dans votre région pour entamer plus vite la transition énergétique. Que voient-ils ? Que ce sont les citoyens eux-mêmes qui fourniront l’énergie à distribuer et non plus des grands systèmes centralisés comme aujourd’hui. Il faudra mettre en place des milliers de partenariats avec des milliers de producteurs pour gérer les flux. ERDF soutient les collectivités locales qui sont leurs clients. Si les territoires bougent, ils suivront.



-Les entreprises joueront-elles le jeu de la troisième révolution industrielle ? Nous avons le sentiment que nombre d’entre elles émettent de sérieux doutes aujourd’hui…


-J. R. : Elles sont de plus en plus nombreuses à vouloir rejoindre mon conseil (OJR pour « Office of Jeremy Rifkin » basé à Bethesda aux Etats-Unis, NDLR). J’ai déjà IBM, Philips, Cisco, Deustche Telecom, Bouygues, Schneider Electric et bien d’autres. Dans le transport, l’énergie, le pétrole, la liste est sans fin. Cela vient de partout dans le monde et je sens que l’Allemagne et le Danemark sont en pointe, la France devant suivre juste après, c’est pour moi le prochain pays à aller très vite dans les douze prochains mois.



-Et aux Etats-Unis ?

-
J. R. : C’est plus difficile, paradoxalement car les Américains se passionnent pour l’avenir. Il faudrait pouvoir quitter le rêve américain de la surconsommation ostentatoire pour aller vers le rêve européen. La troisième révolution industrielle propose une économie plus juste, plus durable, sans renier la qualité de la vie, élément essentiel en Europe et en France en particulier. Elle n’oppose pas les riches et les pauvres, qui doivent améliorer leur niveau et confort de vie. Elle résoud au contraire en grande partie la précarité énergétique. Par ailleurs, la jeune génération a bien davantage conscience de la biosphère que les précédentes. Nos propositions exposent une société d’abondance avec une énergie nettement moins chère. Espérons simplement que tout ceci devienne une réalité aussi vite que possible !



Propos recueillis par Yannick BOUCHER pour La Voix du Nord

** Avec 5250 participants dont un nombre toujours plus important d’entreprises et de jeunes et près de 76 ateliers, la sixième édition du World Forum Lille, qui s’est tenue les 14, 15 et 16 novembre dernier a été un beau succès. Les 130 intervenants dont deux tiers d’internationaux, sont venus prouver par leurs témoignages « qu’il est de la responsabilité [de toutes les entreprises] d’agir » selon Emmanuel Druon, le PDG de Pocheco.
https://twitter.com/WorldForumLille

Domoclick.com avec La Voix du Nord

Valérie David (Eiffage) : « Le plan Rifkin, on sait le faire mais on ne peut pas le faire ! »
La directrice du développement durable du troisième acteur du bâtiment français est une voix écoutée dans la mutation globale vers la ville durable.
http://www.lavoixdunord.fr/economie/valerie-david-eiffage-le-plan-rifkin-on-sait-le-jna0b0n822272

**L’économiste américain Jeremy Rifkin. Le pape de la Troisième révolution industrielle, (TRI) basée sur la convergence entre la communication par Internet et les énergies renouvelables, a fait salle comble en séance d’ouverture.

La région Nord – Pas-de-Calais a annoncé son intention de devenir une région pionnière de cette TRI. « Jeremy Rifkin a vu qu’il n’arrivait pas dans une région immobile », constate Jean-Pierre Nacry, délégué général du réseau Alliances, association co-organisatrice du World Forum Lille. Reste maintenant à traduire tous ces idéaux en actes.

 Jeremy Rifkin doit revenir dans la région au premier semestre 2013 (certains parlent de février) pour établir un premier diagnostic. Reste maintenant à convaincre tous les acteurs. Comme devait le rappeler Marc Roquette, PDG de Roquette, lors du dernier World Forum : « La troisième révolution industrielle est : qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse ».

LA FING : Les 4 territoires d’innovation pour l’expédition Alléger la Ville
http://fing.org/?Les-4-territoires-de-l-expedition

Article précédentAveyron: Les talents de 9 artisans de la maison-bois créent la coopérative La Bâtisse.
Article suivantJ-1 : Le 21 décembre, changement de saison et la fin du mythe sur la fin du monde selon le CNRS.
Jérome Robert
Ex concepteur-redacteur multimedia, Jerome ROBERT est co-fondateur du site Domoclick.com créé en 2000 à Albi (81000 FRANCE) sur l'innovation et la communication dans l'habitat. Il a co-écrit avec Laurent FABAS (ingénieur thermicien) le "Guide de la maison économe, la solution écologique" (Eyrolles pratique 2008) !